En plaine de Versailles, une cohabitation exemplaire entre apiculture et agriculture

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:55
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
En plaine de Versailles, une cohabitation exemplaire entre apiculture et agriculture

L'association Versailles plaine responsable a effectué sa deuxième récolte de miel de l'année et enregistre d'excellents résultats.

Au cœur de la plaine de Versailles, voilà quatre ans que l'association Versailles plaine responsable a installé ses premières ruches. Six au départ, vingt-deux aujourd'hui, soit un peu plus d'un million d'abeilles. 

En ce 23 juillet, au moment de la deuxième et dernière récolte de miel de l'année, le bilan est extraordinairement positif. «  Nous avons récolté 35 kilos de miel par ruche lors de la première récolte fin juin et aujourd'hui, nous avons de nouveau pas loin de 15 kilos par ruche, explique Jérôme Regnault, agriculteur et membre de l'association Versailles plaine responsable. C'est quasiment le double des chiffres moyens au niveau national  !  »

À cet excellent résultat s'ajoute un état sanitaire parfait des ruches puisqu'aucune mortalité n'est à déplorer.

Les membres de l'association — dont la plupart sont agriculteurs et cultivent sur la plaine de Versailles — se sont entourés d'un apiculteur professionnel pour la gestion des ruches. Christopher Sénéchal s'assure de la santé du cheptel tout au long de l'année avec des visites régulières et veille à l’absence de varroa, un acarien dont la présence est redoutable dans les ruches et provoque une mortalité très importante.

Entouré des membres de l'association, c'est lui aussi qui est aux commandes pour les récoltes de miel dès le printemps.

À travers cette démarche, les agriculteurs de la plaine de Versailles souhaitent «  prouver par le terrain  » qu'apiculture et agriculture ne sont pas incompatibles, bien au contraire.

«  On nous accuse en permanence de tuer les abeilles avec nos produits mais ici, nous démontrons la réalité  : agriculture de production et apiculture sont compatibles et donnent même cette année des résultats meilleurs qu'ailleurs  !  », lance Frédéric Chopart, membre de l'association. Les agriculteurs soulignent l'importance de la bonne gestion des ruches tout au long de l'année.

«  Ceux qui ramassent des centaines d'abeilles mortes au pied des ruches en sortie d'hiver doivent d'abord s'interroger sur eux-mêmes et leur propre façon de gérer leur colonie. Le monde apicole manque de professionnalisme  » souffle Jérôme Regnault.

L'association Versailles plaine responsable a investi dans une balance connectée qui a été installée sous l'une des ruches. Elle apporte ainsi de précieuses indications en temps réel à Christopher Sénéchal mais aussi à l'ensemble des agriculteurs de la plaine.

«  Malgré la présence des ruches, nous ne nous interdisons aucun traitement sur nos cultures si cela est nécessaire, insiste Jérôme Regnault. Lorsque nous avons besoin de sortir en période de pollinisation par exemple, nous regardons la balance pour savoir si les abeilles sont au travail ou si elles sont rentrées à la ruche. Cela décale parfois notre intervention de quelques heures mais ainsi, la cohabitation est optimale.  »

Pour cette année, la récolte est terminée. «  Désormais, les abeilles travaillent pour elles. Elles vont faire une dernière miellée mais je leur laisse, explique Christopher Sénéchal. Elles vont prendre des forces pour la période hivernale  ».

L'association écoule sa production de miel uniquement en vente directe sur des salons ou des marchés. Les agriculteurs rencontrent ainsi directement le grand public avec qui ils peuvent échanger grâce à ces résultats particulièrement probants. Certaines idées reçues commencent timidement à tomber mais le chemin est encore long…

Marine Guillaume

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages