En route pour le comice de Savigny

par Laure Sauvage, mis à jour à 12:32
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
En route pour le comice de Savigny

Le premier comice agricole de l’année a lieu ce week-end à Savigny-sur-Braye. Comme le veut la tradition, une visite pré-comice s’est déroulée sur ce territoire situé au nord du département, afin d’illustrer l’agriculture de ce secteur et d’exposer les différentes problématiques.

Ainsi, une soixantaine de personnes, menée par la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, a fait la visite de deux sites agricoles dans l’après-midi du lundi 13 mai  : l’exploitation laitière et céréalière d’Éric Samson et le Gaec des Marronniers qui élève des volailles et des porcs.

Situés non long de l’unité de méthanisation Méthabraye, ces deux élevages font partie des dix-sept exploitations investies dans le projet depuis son lancement en 2012.

Éric Samson, qui produit du lait de vaches nourries sans OGM avec la laiterie Bel, a débuté cette visite pré-comice en expliquant qu’il mise sur la force du collectif dans sa stratégie d’entreprise  : «  J’aime la dynamique de groupe. Ça permet d’évoluer et d’avancer par la confrontation d’idées et de ne pas rester isolé  ».

À ce jour, Éric Samson est engagé dans une Cuma pour «  éviter d’investir dans du matériel qui sert peu  », dans Distribraye, service de distribution de la ration alimentaire par une désileuse en commun, «  pour réduire l’astreinte et aussi pour l'intérêt zootechnique avec l’incorporation de nouveaux fourrages à la ration  », et au sein de Méthabraye «  pour réduire le temps de travail sur l’épandage, pour la valorisation des effluents en une énergie propre et bien sûr pour les intérêts agronomiques  ».

L’éleveur adhère également à la mutuelle d’entraide et au Service de remplacement «  pour du renfort de main-d’œuvre et afin de prendre des congés bien mérités  ».

La visite pré-comice s’est poursuivie au Gaec des Marronniers, où Gino Deniau gère l’atelier volailles avec trois bâtiments de 2 800 m2 — 50 000 dindes par an avec la société Huttepain — et 144 ha de grandes cultures, dont 83,5 ha en autoconsommation pour les porcs.

Son frère Denis s’occupe de l’atelier porc naisseur-engraisseur — 2 500 porcs par an — avec transformation et vente directe à la ferme et aux bouchers du département dans un rayon de 60 km.

«  Plus ça va, moins on a de charcutiers en Loir-et-Cher, regrette Denis. Il nous faut garder ce tissu rural qui nous permet de valoriser notre cochon carcasse  : que ce soit grâce à l’abattoir de Vendôme ou par les bouchers  ». Les frères souhaitent maintenir l’exploitation telle qu'elle est, avec la vente de produits de qualité afin de transmettre plus facilement.

«  Tous les porcs sont nés ici, élevés et nourris avec nos céréales, précise Gino. L’entreprise fonctionne très bien avec un outil adapté à 5-6 cochons par semaine. On veut garder cette exploitation familiale qui permet de faire de la qualité et sera plus facilement transmissible  ».

La journée s’est terminée autour d’un verre de l’amitié avec les discours des officiels qui se sont montrés fiers des éleveurs et agriculteurs du département  : «  Par leur engagement quotidien, ils contribuent à la défense de notre ruralité et au maintien de son identité  ».

Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages