Esprit collaboratif au haras de Garrypierre

par Doriane Mantez, mis à jour à 14:18
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Esprit collaboratif au haras de Garrypierre

Dimanche dernier, le haras de Garrypierre à Neung-sur-Beuvron a ouvert ses portes dans le cadre du Tour de France de l'élevage. L’occasion de présenter la plate-forme collaborative de financement My horse family.

En pleine ascension, la start-up My horse family a organisé son événement national pour présenter son concept d'élevage collaboratif les samedi 7 et dimanche 8 avril. 

Ce Tour de France de l'élevage a fait étape le dimanche en Sologne, à Neung-sur-Beuvron, au haras de Garrypierre. À cette occasion, la famille Herbeau a ouvert ses portes aux passionnés de chevaux et adeptes des innovations.

Devant une trentaine de personnes, dont Virginie Sentucq pour la Mairie de Neung-sur-Beuvron et Pascal Bioulac pour le conseil départemental, Delphine Herbeau a présenté avec beaucoup de dynamisme l'histoire de sa famille, son installation, sa passion et son métier, son expérience vécue avec l'élevage collaboratif et surtout les chevaux et son futur poulain venant du financement participatif. 

« Le haras de Garrypierre est né de toute une histoire rurale liée à une famille solognote et à la passion d’un homme, le docteur Michel Herbeau, pour l’élevage des chevaux de sport », a annoncé la gérante.

« Nous avons la chance d’avoir en Loir-et-Cher l'un des plus beaux élevages équins français depuis les années 60, avec notamment les célèbres chef de file selle français Loripierre ou Dollar de la Pierre, encore aux origines des champions olympiques français en 2016 à Rio », a souligné Pascal Bioulac.

« Avoir un cheval sans les inconvénients, un poulain à voir grandir sans forcément l’argent, le temps, ni même une connaissance pointue du monde équestre dans sa technicité », voilà la base du principe de l’élevage collaboratif.

« Notre projet s'inscrit sur trois ans, de la naissance du poulain à ses trois ans révolus (âge auquel il peut être exploité). La naissance du poulain est prévue pour le 18 avril. En participant, vous vous donnez la possibilité d'être éleveur et propriétaire d'un futur champion. Mais c'est aussi un projet ludique et enrichissant à travers des moments de partage et d'échanges entre professionnels et particuliers », a expliqué Delphine Herbeau.

Cette offre de co-élevage a donc été mise en ligne sur la plate-forme My horse family il y a quelques semaines. L’objectif étant d’atteindre 11 500 euros, la moitié de la somme nécessaire pour les trois premières années de vie du poulain.

Le haras de Garrypierre reste propriétaire à plus de 50 % du futur bébé. En contrepartie, les co-éleveurs se verront offrir des nuits offertes au gîte de Garrypierre, ils pourront participer au choix du nom, recevoir photos et vidéos de leur protégé, et autres privilèges en fonction de la somme investie. La journée de dimanche a ainsi permis de faire découvrir et partager une passion familiale d'éleveurs de chevaux de sport de génération en génération en attendant la venue du futur crack.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages