FDSEA 41 devient FNSEA de Loir-et-Cher

par Laure Sauvage, mis à jour à 17:56
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
FDSEA 41 devient FNSEA de Loir-et-Cher

Le 4 avril, Florent Leprêtre, président de la FDSEA de Loir-et-Cher, a fait adopter lors de son assemblée générale le changement de nom du syndicat et fait entériner l’entrée de la FNSEA 41 dans le projet groupe de la FNSEA Centre-Val de Loire.

L’assemblée générale extraordinaire de la FDSEA de Loir-et-Cher s’est tenue jeudi 4 avril après-midi à l’auditorium du Crédit agricole. L’occasion pour le syndicat de valider le projet groupe FNSEA Centre-Val de Loire.

Depuis presque deux ans, les représentants et les collaborateurs des six syndicats départementaux construisent le socle de la mutualisation de leurs moyens et de leurs compétences à travers la création de la FNSEA Centre-Val de Loire.

L’objectif  : organiser avec plus d’efficience le réseau syndical, politiquement et administrativement, pour gagner en proximité avec les adhérents et leur apporter «  plus et mieux  ».

«  Il s’agit d’une démarche volontaire, ambitieuse et innovante dans le réseau FNSEA  », précise Laurent Ferré, directeur de l’organisation et du développement du groupe FNSEA Centre-Val de Loire (CVL).

Dans ce projet, toutes les UD/FDSEA sont rebaptisées «  FNSEA  » associé au numéro de leur département. La FDSEA de Loir-et-Cher devient ainsi FNSEA 41.

L’objectif est aussi de renforcer le leadership politique du réseau FNSEA et donc d’être plus puissant aux échelons à enjeux politiques forts, comme les intercommunalités et la Région.

Le prochain chantier de la FNSEA de Loir-et-Cher sera donc de restructurer son organisation territoriale afin de faire émerger de véritables interlocuteurs face aux intercommunalités, réel maillon politique territorial.

L’objectif à terme 2020 est de raisonner «  groupe FNSEA CVL  » en ayant une dimension régionale consolidée, sans supprimer statutairement les fédérations départementales, et en soutenant les liens avec les structures affiliées et/ou partenaires du réseau.

Parallèlement, l’animation locale sera renforcée, avec le développement de missions de proximité apportées par des chargés de relation territoire et des chargés de projet. Il s’agira d’appuyer les adhérents dans la mise en œuvre de leurs projets territoriaux et de répondre à leurs besoins en termes de service en renforçant les compétences à l’échelle locale et régionale.

La commission syndicale créée à l’échelle régionale et rassemblant les six départements permet d’aller plus en profondeur sur les sujets d’actualité syndicale et les sujets travaillés sur les territoires.

Après ce huis-clos annonçant l’évolution vers la FNSEA 41, Didier Delory, secrétaire général, a dénoncé une année syndicale 2018 encore trop riche. Du Ceta et Mercosur à la loi Egalim, en passant par les cours d’eau, les taxes TODE et la séparation vente et conseil des produits phytopharmaceutiques, les sujets syndicaux ne manquent pas.

Les responsables des sections bovins lait (Alexis Descamps), bovins viande (Pierre Bourbon), grandes cultures (Patrick Vernon), des commissions environnement (Jérôme Genty), emploi (Damien Adam) et dégâts de gibier (Jean-Marie Coustre) ont apporté un éclairage particulier sur leurs dossiers.

Beaucoup s’indignent de l’agribashing croissant, en dénonçant l’image négative donnée à l’agriculture française.

Le syndicat continuera pour autant à défendre une agriculture responsable et constructive, avec pour exemple la mise en place du Contrat de solutions et la prochaine signature de la Charte de bon voisinage initiée par le réseau.

FNSEA 41

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages