Florence Veilex, de Terra Vitis à Vinopôle

par Laure Sauvage, mis à jour à 17:33
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Florence Veilex, de Terra Vitis à Vinopôle

Vigneronne en AOC Touraine, Florence Veilex est certifiée Terra Vitis depuis onze ans. La professionnelle préside également Vinopôle Centre-Val de Loire.

« Je suis Terra Vitis depuis 2009   », déclare Florence Veilex, propriétaire du domaine de la Chapinière, à ­Châteauvieux.

La démarche repose sur les trois piliers du développement durable  : environnement, ressources humaines et économie. «  C’est une certification globale de l’entreprise, explique notre interlocutrice. On partage des expériences. On progresse donc plus vite que si on était seul. C’est un élément structurant  ». Une centaine de viticulteurs du Val de Loire détiennent ce label.

Florence Veilex n’utilise aucun insecticide. La viticultrice indique  : «  La cicadelle me pose un problème sur le cépage Cot. Je pulvérise de la kaolinite, qui est une argile blanche. Celle-ci repousse la cicadelle. Conséquence  : la population diminue fortement et n’est plus gênante  ». Notre interlocutrice est membre d’un groupe Dephy et la kaolinite constitue un axe de travail. «  J’ai aussi d’autres projets  », dit-elle.

L’automne prochain, la viticultrice replantera 1,5 ha de vignes accompagnées d’arbres fruitiers. «  Ce système agroforestier améliorera le bilan thermique, carbone et hydrique et recréera une vraie biodiversité  », espère-t-elle.

Florence Veilex emploie quatre personnes. Formation et sécurité au travail sont ses priorités. «  Se former à l’extérieur fait plus progresser qu’en apprenant au sein de l’entreprise  », estime la propriétaire de Châteauvieux. Quant à la sensibilisation des salariés à la sécurité au travail, cela passe par des interventions de la MSA. «  Les décisions prises doivent être économiquement viables. Sinon, rien n’est possible  », commente la viticultrice.

Qui poursuit  : «  Initié il y a quarante ans, le mouvement bio a fait bouger la société, même si je ne suis pas bio. Néanmoins, je me sens concernée. L’enjeu  : le respect de la terre pour les générations futures. Mon idée est d’aller encore plus loin  !  ».

Les vignes de Florence Veilex sont implantées sur des coteaux d’argile et de silex. «  J’ai un joli terrain pour faire des vins rouges et je fais des blancs charnus. Je fabrique les vins que j’aime  », explique notre interlocutrice. Qui poursuit  : «  Tout démarre du raisin. Celui-ci doit réunir des caractères de maturité, de concentration et d’arôme. Chaque année, je cherche à ce que le vin soit l’expression de la vigne. On vient d’enchaîner plusieurs millésimes de qualité  ».

La vigneronne vendange le sauvignon la nuit car le raisin froid s’oxyde moins. Avec un bon inertage, il n’est pas nécessaire de mettre du souffre. La méthode employée est le carboglass : l’oxygène est remplacé par un gaz carbonique, évitant l’oxydation.

«  Il faut se donner du temps pour produire du vin, estime Florence Veilex. Depuis 2018, nous avons retrouvé des rendements corrects. Nous sommes donc moins pressés par les marchés  ».

Le sauvignon et les rosés sont mis en bouteille au printemps. Les rouges, c’est en été. Sauvignon, rosés et gamay sont des vins à rotation rapide  : deux ou trois ans. Cot garnon et assemblages vieillissent six ans.

Depuis peu, Florence Veilex préside Vinopôle Centre-Val de Loire. «  S’investir pour le collectif est passionnant, déclare l’intéressée. La structure porte des projets axés sur le futur où des professionnels travaillent avec des chercheurs  ».

Olivier Joly

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages