Florian Joly, la charcuterie en étendard

par Laure Sauvage, mis à jour à 12:23
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Florian Joly, la charcuterie en étendard

À 26 ans, Florian Joly, passionné par son métier de charcutier-traiteur, se présente au Grand prix de France de la charcuterie artisanale 2020. Rencontre.

En ce dimanche matin, de très bonne heure, il règne une excellente odeur d'herbes aromatiques dans le laboratoire de la charcuterie Joly, située dans le 15e arrondissement de Paris. Derrière le fourneau, Florian Joly, 26 ans, prépare ses fonds.

Il y met tour à tour des os, des légumes et s'apprête à faire mijoter le tout pendant des heures.

Puis il enchaîne. Durant toute la journée, il s'attèle avec précision à la mise en place de ses boudins, de ses galantines, de son fromage de tête…

Le jeune homme répète ainsi ses gammes pour concourir au Grand prix de France de la charcuterie artisanale qui se déroulera ce week-end avec délibération lundi soir afin de se voir décerner le titre de «  Meilleur chef charcutier-traiteur 2020   ».

Ce concours, qui existe depuis de nombreuses années, se déroule au Ceproc (Centre d'excellence des professions culinaires) à Paris. Au total, Florian dispose de trente-trois heures pour présenter ses produits finis.

«  Il est impératif de s'entraîner, explique-t-il. La compétition est rude car le nombre de produits charcutiers à réaliser est assez important. Il faut de la méthode dans l'organisation, de la précision dans les cuissons, un soin minutieux apporté à la présentation, le tout avec un œil rivé sur le timing… Sans compter qu'il faut éviter le hors-sujet, puisqu'un thème nous a été imposé, et qu'il a fallu réfléchir au décor bien en amont  ».

Car, au final, le jury statue sur le travail effectué mais aussi sur la dégustation et la présentation. 

« Au total, nous sommes dix-neuf participants, salariés ou chefs d'entreprise, venus de toute la France et tous passionnés par la charcuterie.  »

Passionné  ? La question se pose à peine. Fils d'un MOF (Meilleur ouvrier de France) ­charcutier-traiteur, Florian a baigné dans la charcuterie depuis son plus jeune âge. « Après avoir obtenu un CAP en la matière, j'ai fait mes classes en tant que salarié dans plusieurs établissements. Je suis notamment passé en cuisine chez Anne-Sophie Pic, puis en charcuterie chez Yannick Alléno, où j'ai travaillé avec un MOF charcutier-traiteur de grand talent, Jean-Michel Bannwart, qui m'a beaucoup apporté.  »

L'expérience acquise, Florian est revenu travaillé auprès de son père, Pascal, en prenant depuis trois ans les rênes du laboratoire de l'entreprise. «  J'encadre six personnes et j'ai la chance aujourd'hui d'accompagner des jeunes gens qui sont tout autant passionnés que moi. »

« J'aime ce métier car il est diversifié, souligne Florian Joly. Il demande de la patience pour réaliser un produit fini, de savoir cuisiner, mais aussi de réaliser des pâtisseries salées comme sucrées et du traiteur. J'ajoute aussi qu'il faut chercher à innover ».

Et Florian sait de quoi il parle. À l'inverse de ce qui se pratique traditionnellement, le jeune homme a réalisé un fromage de tête rond qu'il a posté sur Facebook. Résultat  ? Plus de 100  000 vues…

Laurence Augereau

Retrouvez la charcuterie Joly au 89 rue Cambronne à Paris (15e), ou sur le site www.charcuterie-joly.fr.

Photo : © Nicolas Guerbe

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages