Fonds européens : la Région fixe le cap

par Laure Sauvage, mis à jour à 15:21
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Fonds européens : la Région fixe le cap

Pour établir un plan d’action au titre de la programmation 2021-2027 des fonds structurels européens, la Région a organisé un séminaire de concertation partenariale le 18 septembre à Blois.

Dans le cadre de l’élaboration du Programme opérationnel régional Feder (Fonds européen de développement régional) – FSE+ (Fonds social européen) 2021-2027 Centre-Val de Loire, le deuxième séminaire de concertation partenariale s’est tenu le 18 septembre au château royal de Blois.

La première rencontre avait eu lieu le 12 février dernier à Orléans (Loiret).

François Bonneau, président de Région, a ouvert les travaux  : «  Pour les enveloppes Feder et FSE+, nous disposons d’éléments de cadrage. Les choses s’enchaînent rapidement si nous voulons être au rendez-vous de la relance. L’objectif consiste à s’approprier les orientations et à finaliser les priorités. C’est un exercice en profondeur. L’Union européenne (UE) est un partenaire pour le développement de nos territoires  ».

Pierre Pouëssel, préfet de région, a tenu un discours similaire  : « Les services de l’État et de la Région collaborent dans l’affinement des orientations du Feder et du FSE+. Les propositions de l’UE, le contrat de plan État-­Région 2021-2027 et le Plan de relance s’engagent de manière coordonnée. Cet effet levier est intéressant pour nos territoires  ».

40 % des fonds Feder seront affectés à la recherche et à l’innovation. 30 % seront consacrés à la transition écologique et environnementale.

François Bonneau a déclaré  : « La transition numérique, écologique et économique doit former un ensemble pour définir de nouveaux paradigmes de développement. (…) Nous avons besoin de développer la fibre sur tout le territoire régional. Il faut également un usage inclusif des nouvelles technologies. (…) La reconversion écologique de notre économie est un point central. L’enjeu  : accélérer le développement de l’économie circulaire afin de réduire notre empreinte carbone. (…) Le Centre-Val de Loire se compose d’un réseau de métropoles, d’agglomérations et de territoires ruraux vivants. Nous devons penser l’aménagement du territoire dans une dynamique globale  ».

Présent dans la salle, Christophe Chaillou, président d’Orléans Métropole, a réagi en ces termes : « Il est essentiel que les territoires soient impliqués sur ces enjeux majeurs. Les orientations de la Région vont dans le bon sens. Je salue l’ouverture vers le vélo du quotidien. La santé est également un sujet phare et le tourisme est à valoriser  ».

Frédéric Breton, directeur du Conservatoire des espaces naturels du Centre-Val de Loire, a également pris la parole : « Je cautionne l’effet levier des fonds européens sur les actions qui sont mises en œuvre. Si nous voulons maintenir une biodiversité, nous ne devons pas la séparer entre le Feder et le Feader (Fonds européen agricole pour le développement rural) ».

Le préfet de région a rappelé qu’« un fort accent était mis sur la transition écologique  ». Les propos du représentant de l’État trouvèrent un écho à travers cette ultime intervention de la séance plénière : «  Les filières de la transition écologique ont un avenir  ». 

La Région doit déposer son Programme opérationnel Feder-FSE+ 2021-2027 auprès de la Commission européenne pour le 30 décembre prochain.

L’enveloppe Feder prévisionnelle 2021-2027 pour la région Centre-Val de Loire s’élève à 277 millions d’euros, contre 180 millions d’euros lors de la programmation 2014-2020. Pour le FSE+, 106 millions d’euros devraient irriguer le territoire au cours des sept prochaines années, contre 80 millions ­d’euros pour 2014-2020.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages