Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

FRCuma Ile-de-France : bientôt 59 coops adhérentes

par Laurence Dupuis, mis à jour à 11:53
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
FRCuma Ile-de-France : bientôt 59 coops adhérentes

Un tracteur en Cuma et le boîtier Karnott sont deux des sujets abordés lors de l’assemblée générale de la FRCuma d’Ile-de-France.

La Fédération régionale des coopératives d’utilisation du matériel agricole d’Ile-de-France (FRCuma IDF), qui réunit cinquante-sept Cuma, dont trois nouvelles entités – deux autres créations étant en cours -, tenait son assemblée générale jeudi 8 juin à la Grange aux bœufs à Pécy (Seine-et-Marne).

Accueillis par le propriétaire des lieux, Jean-Luc Vandaele, les participants ont, dans un premier temps, dressé un bilan de l’année écoulée.

Subventions PCAE (plan de compétitivité et d'adaptation des exploitations agricoles) et problèmes de financement, nouveaux statuts des Cuma, formations, situation financière… ont été abordés.

Alors que l’animation au sein du réseau des Cuma franciliennes s’est développée au cours de l’année avec la présence sur le terrain de techniciens de la fédération des Cuma du Loiret, le président de la FRCuma IDF, Vincent Boddaert souligne : « Nous faisons plus de choses. On a fait du chemin, mais il en reste à effectuer. Notre premier objectif est de récupérer des Cuma non adhérentes et être mieux représentés auprès des OPA. Nous sommes attendus. Il faut y aller. Nous devons optimiser notre communication ».

Alors que partager un tracteur en Cuma paraît impossible, cette solution offre une possibilité de réduction des coûts. Thierry Dumaine, trésorier de la Cuma des Loges dans la région de Nangis, a témoigné de ce développement. 

Cette Cuma, qui compte environ vingt-cinq adhérents, a débuté une activité tracteur en 2012 avec un Axion 810.

Depuis 2014, les adhérents se sont équipés d'un John Deere 6210 R. Le groupe tracteur regroupe sept utilisateurs avec un objectif de 600 heures par an. « Une réflexion est en cours pour un second tracteur plus petit pour les semoirs et bineuses. Ce qui nous coûte au niveau des charges de mécanisation c'est la traction et la récolte ».

Enfin, Alexandre Cuvelier, co-fondateur de la start-up Karnott, a présenté son boîtier 100 % autonome, qui mesure la durée d'utilisation du matériel avec géolocalition.

Son but : répartir le nombre d'heures du tracteur utilisé par plusieurs personnes, comme dans le cas d’une Cuma, sans que personne n'ait rien à faire, un sujet souvent source de conflits. En phase de lancement, le boîtier est commercialisé au prix de deux cents euros, auquel s’ajoute un abonnement mensuel de six euros.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours

  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages