Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Gens du voyage : les occupations illicites de parcelles en nette hausse

par Christophe Belhomme, mis à jour à 14:36
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Gens du voyage : les occupations illicites de parcelles en nette hausse

Les occupations de parcelles agricoles se poursuivent cet été avec des nuisances pour les exploitations.

C'est assurément la mauvaise surprise de l'été. Les occupations illicites de parcelles agricoles se poursuivent en Ile-de-France, avec des conséquences évidentes pour les exploitations.

Les agriculteurs sont las de ces envahissements intempestifs qui nuisent à leurs activités, au moment même de l'implantation des couverts végétaux pour l'interculture.

La dernière occupation en date s'est produite ce week-end à Bernes-sur-Oise (Val-d'Oise) sur un champ captant qui approvisionne en eau potable d'autres communes des environs.

Dix-huit caravanes stationnent actuellement sur le terrain.

Les services de la FDSEA restent mobilisés comme ils l'ont été à la mi-juillet lors de l'occupation d'une parcelle appartenant à la SCEA Pellé à Cormeilles-en-Vexin (Val-d'Oise). Des dépôts d'immondices, des actions de braconnage et même des feux ont été constatés.

Début août, ce sont 250 caravanes qui se sont installées dans deux prairies voisines du château (classé monument historique) de Saint-Jean-de-Beauregard. Une occupation qui intervenait après un premier stationnement illégal d'un mois avec des branchements illicites sur une borne à incendie et un poteau d'éclairage public, ce qui avait conduit la sous-préfecture de Palaiseau à prendre un premier arrêté d'expulsion.

Les gens du voyage ont finalement quitté les lieux entre le 9 et le 10 août, mais pour le propriétaire, François de Curel, le préjudice est lourd. Il a fallu nettoyer les parcelles et le domaine a fermé provisoirement ses portes au public en pleine saison touristique.

« Deux occupations coup sur coup, c'est insupportable, d'autant que les gens du voyage ont occupé cette fois la totalité de notre parking », assure le propriétaire, par ailleurs exploitant agricole.

On notera que le département de l’Essonne a plusieurs fois été touché, dans le passé, par ces occupations sauvages de la communauté des gens du voyage.

Ollainville en septembre 2015 et Vert-le-Grand en avril dernier ont ainsi fait l’objet d’intrusions sur des parcelles.  

À chaque fois, la FDSEA Ile-de-France a fait valoir un arrêté d’expulsion sous les 48 heures auprès du préfet en place.

Ainsi aucune action syndicale n’a été menée jusqu’au bout depuis les deux dernières années. « Nous sommes reconnaissants de la réactivité de notre préfecture à ce sujet », témoignent les services concernés.

Concernant Beauregard, un texto a été adressé à l’ensemble des adhérents de l’Essonne et de Saint-Arnoult par Christophe Lerebour, président de l'Union des exploitants agricoles de Saint Arnoult - Dourdan pour préparer une action « coup de poing » : « Récupérons nos terres au cas où l’Etat n'aurait pas respecté sa parole ».

Mais les gens du voyage sont partis avant... Ce qui n'empêche pas les syndicats de rester pour l'heure totalement mobilisés : « nos terres sont nos outils de travail et nous devons montrer l'unité du monde agricole  », martèle Christophe Lerebour.  

Photo : 250 caravanes ont occupé, début août, deux prairies faisant office de parking près du château de Saint-Jean-de-Beauregard (Essonne).

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages