Gîtes à la ferme et Covid-19, des mesures sanitaires de bon sens

par Laure Sauvage, mis à jour à 20:27
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Gîtes à la ferme et Covid-19, des mesures sanitaires de bon sens

Hélène et Guillaume Paepegaey poursuivent leur activité d’accueil à la ferme au sein de leurs trois gîtes situés à Moret-Loing-et-Orvanne, mais des consignes sanitaires strictes, et souvent de bon sens, y sont appliquées.

Un corps de ferme ayant plus de 300 ans, une exploitation familiale orientée vers les grandes cultures, un cours d’eau (le Dy) qui longe le bâtiment et son petit pont en pierre, un verger  : depuis près de trente ans, et l’ouverture d’un premier gîte, ce cadre naturel est un atout pour une activité d’accueil touristique à la ferme.

« Mes beaux-parents ont réhabilité un bâtiment pour en faire deux gîtes au début des années 1990. À cette époque, beaucoup de Parisiens appréciaient ce type d’hébergement. Les gîtes à la ferme étaient en plein boom », note Hélène Paepegaey qui, avec son époux Guillaume, a la volonté de préserver le site de la Fontaine du Dy, situé au milieu des champs à Moret-Loing-et-Orvanne (Seine-et-Marne).

Le couple a d’ailleurs rénové un troisième gîte en 2018 au sein d’une ancienne maison d’ouvrier à l’abandon depuis trois générations. Dans le cadre de ce projet, le couple a reçu un soutien financier de la Région et du programme Leader sud 77.

« Rénover coûte cher mais nous poursuivrons nos efforts petit à petit », explique la jeune femme qui a déjà un autre projet autour de l’éducation à la nature.

Mais cette année, la pandémie de Covid-19 a eu une grosse incidence sur l’activité d’accueil à la ferme alors que la saison débutait. « Notre planning sur un mois et demi a été annulé. Seuls les salariés d'une entreprise qui étaient présents au moment du confinement ont souhaité revenir. On leur a fait deux gîtes pour le prix d’un afin d’avoir une personne par chambre ».

Dans ce contexte, le couple a pu compter sur le soutien du label Gîtes de France, mais aussi de Seine-et-Marne attractivité qui leur a communiqué de nombreuses informations. Lors du déconfinement, un guide complet avec l’ensemble des règles à respecter, tant pour protéger le propriétaire que le client, a été proposé aux adhérents du label, ainsi qu’un document à afficher.

« Ce sont beaucoup de conseils de bon sens », note la propriétaire qui a dû supprimer documents touristiques, livres, jeux de société à l’intérieur des gîtes. Par contre, gel hydroalcoolique, mouchoirs, savon, produits désinfectants, gants, lingettes, couvertures sur tout ce qui n’est pas déhoussable… sont disponibles dans les trois gîtes et tout est entièrement désinfecté et longuement aéré entre deux locations.

« Un vide sanitaire de vingt-quatre heures nous a été imposé, nous obligeant à revoir notre planning en ouvrant aux mini-séjours. J’avais l’impression de reconstituer un puzzle ». Hélène Paepegaey regrette toutefois « que ces mesures aillent à l’encontre de la labellisation éco-geste ».

Alors que les vacances estivales se profilent, les locations de longue date ont été maintenues.

Laurence Goudet-Dupuis

Pour en savoir plus  : lafontainedudy@gmail.com

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages