Hébergement à la ferme, retour à la normale en Île-de-France ?

par Laure Sauvage, mis à jour à 21:15
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Hébergement à la ferme, retour à la normale en Île-de-France ?

L'activité des gîtes et chambres d'hôtes à la ferme a été bousculée par la crise sanitaire. Reportage chez deux agricultrices des Yvelines qui ont dû appliquer un protocole de mesures sanitaires et communiquer sur leurs pratiques.

À Soindres, petite commune rurale située à la croisée des Yvelines, de l'Eure-et-Loir et du Val-d'Oise, la Ferme des vallées tenue par Marie-Claudine Raux-Le Duff, polycultrice céréalière, accueille dans un corps cintré de verdure trois chambres d'hôtes et un gîte pour quatre personnes labellisé Tourisme et handicap.

«  Nous pratiquons cette activité depuis seize ans, avec mon mari, lui-même agriculteur  », raconte-­ t-elle en faisant visiter ses très jolis bâtiments restaurés en pierre calcaire de la région. Mais la crise sanitaire est venue bousculer une activité bien rôdée. Il a fallu trouver des solutions.

« J'ai été sollicitée par une personne en situation d'urgence devant quitter son domicile avec ses deux enfants. Ils sont restés plusieurs semaines.  »

« Labellisés Gîtes de France (3 épis) et membres du réseau Bienvenue à la ferme, nous avons été accompagnés par ces deux structures pour mettre en place un protocole de mesures sanitaires strictes visant aussi bien l'accueil que l'entretien des locaux et du linge, ajoute-t-elle. Les tissus et les rideaux dans les chambres sont par exemple remisés et on enlève les bibelots et les documents touristiques à disposition  ».

Nettoyage de la vaisselle, désinfection des surfaces, service des petits-déjeuners… tout est passé au crible. «  Nous devons également procéder à un vide sanitaire de vingt-quatre heures entre deux séjours, mais c'est pas plus mal  ».

À la levée du confinement, les réservations ont repris comme à l'accoutumée. «  C'est d'ailleurs complet en juillet. En fait, le seul changement de l'après-crise sanitaire tient à l'intérêt croissant pour les produits locaux que nous constatons chez nos hôtes. J'espère que cela perdurera  », conclut Marie-Claudine Raux-Le Duff, qui n'hésite pas à indiquer quelques bonnes adresses de producteurs alentour.

Plus au sud des Yvelines, dans la commune de Prunay-en-­Yvelines, à dix minutes de Rambouillet, Marieke Coolen-Poyau, agricultrice céréalière, tient depuis 2015 La ferme de Presles, un magnifique corps de ferme typique de la Beauce avec ses longs bâtiments agricoles et sa cour fermée de 2  000 m2.

« Avec mon mari, polyculteur céréalier également, nous avons effectué plus d'un an et demi de travaux pour recevoir nos hôtes. Nous disposons de quatre gîtes pouvant accueillir de 2 à 23 personnes, explique l'agricultrice, ce qui convient bien à des cousinades, des mariages ou des week-ends entre amis  ».

Une vraie réussite. Les gîtes ont leur petite terrasse extérieure privative et leur intérieur soigné a été pensé pour apporter confort et praticité. «  Nous sommes labellisés Gîtes de France (3 épis) et membres du réseau Bienvenue à la ferme.  »

Le confinement est là aussi venu bousculer l'activité. « Tous les mariages alentour ont été annulés et j'ai dû procéder à un certain nombre de remboursements. En revanche, contre toute attente, nous avons reçu durant deux mois un couple de Parisiens avec leur fils, et des salariés d'entreprises qui réalisaient des chantiers dans la région. Nous étions donc complets et bien occupés à mettre en place le protocole de mesures sanitaires demandé. »

« À la levée du confinement, les réservations pour l'été se sont enchaînées ; les Parisiens avaient une telle envie de verdure qu'à la Pentecôte et à l'Ascension, nous aurions pu louer trente fois nos gîtes. Je ne suis donc pas du tout inquiète pour la période estivale. On verra pour l'automne…  », conclut-elle.

Laurence Augereau

Pour en savoir plus :

- Ferme des vallées  : 20 bis, rue Henri Duverdin - 78 200 Soindres. Contact : Marie-Claudine Raux Le Duff. Tél. : 06.78.79.51.48. Site web : www.fermedesvallees.com

- Ferme de Presles : 78 660 Prunay-en-Yvelines. Contact : Marieke Coolen-Poyau. Tél. : 06.81.06.23.65. Site web : www.lafermedepresles.com


Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages