Il réalise les rêves d'enfants malades

par Marine Guillaume, mis à jour à 11:59
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Il réalise les rêves d'enfants malades

Après avoir perdu son frère d'un cancer, Honoré Carlésimo a créé une association pour réaliser les rêves des enfants gravement malades. Depuis trente-deux, il a fait le bonheur de plusieurs centaines d'entre eux.

« Tu sais quoi ? Le 15 décembre, le Père Noël vient voir les enfants à l'hôpital de Villejuif. Il arrive en parachute ! Et le 17, nous partons le retrouver dans son village, en Laponie. » Attablé dans son restaurant — italien — préféré, Honoré Carlésimo dévoile son scoop avec les yeux et le sourire d'un enfant.

Il n'en est pourtant pas à son coup d'essai. Des surprises comme celle-ci, cela fait trente-deux ans qu'il en organise au quotidien pour les enfants atteints de maladies graves. Honoré est le président de l'association Louis-Carlésimo, du nom de son frère, décédé « beaucoup trop jeune d'un foutu cancer ». « Pendant sa maladie, j'ai vécu des choses que je ne souhaite à personne. On se sent seul et démuni. » Alors, à la perte de son frère, la vie d'Honoré bascule. Cet ancien cadre à Aéroports de Paris, habitant de Paray-Vieille-Poste dans l'Essonne, crée l'association et y plonge à corps perdu. « D'abord, ce n'était que des visites aux enfants malades. »

Mais très vite, tout s'accélère : « On a commencé par des spectacles à l'hôpital, puis des sorties... » Et aujourd'hui, les rêves de ces enfants atteints de cancers, de leucémies ou en attente de greffes n'ont plus de cesse pour le retraité de 67 ans. « Le voyage à Kourou pour assister au décollage de la fusée Soyouz, les séjours à bord du porte-hélicoptère Jeanne-d'Arc en pleine mer, les invitations à l'Élysée, à Monaco... Je n'ai plus de limite. » À chaque fois, Honoré emmène avec lui « une quinzaine d'enfants des hôpitaux partenaires — parfois en phase terminale — encadrés par un médécin et plusieurs infirmières. Personne d'autre ne sait faire ça, il faut être un peu banjo ! » L'association compte plus de soixante bénévoles parmi lesquels des membres des équipes médicales — dont les professeurs Cabrol et Jasmin.

Honoré s'est constitué un carnet d'adresses et un agenda digne d'un ministre, jusqu'à y sacrifier son propre couple mais « le bonheur d'un enfant n'a pas de prix ». Et ce prix là, il le paye parfois. « Il m'arrive de pleurer », souffle ce faiseur de rêves au franc-parler qui garde en tête ce jour où, lors d'un voyage à New-York, un enfant récemment greffé cœur-poumon, émerveillé par tout ce qu'il découvre, le tire par la manche et lui dit avec un immense sourire : « Tu te rends compte de la chance que j'ai d'être malade ! » Ce jour-là, Honoré a su. Il a su qu'il était « digne de la mémoire de son frère », su qu'il avait « fait le bon choix ». Et désormais il sait aussi que s'il « doit partir demain », il aura fait « son devoir ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages