Immobilier : la pause après la reprise

par Hervé Colin, mis à jour à 10:40
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Immobilier : la pause après la reprise

La chambre des Notaires d'Eure-et-Loir livre les tendances des marchés immobiliers euréliens lors d'une réunion le 18 octobre à Chartres.

L'activité du secteur immobilier reste soutenue en Eure-et-Loir sur la période de mi-2017 à mi-2018, mais les prix et les volumes de vente se sont stabilisés après la reprise amorcée en 2016, à l'exception notable du centre-ville de Chartres qui progresse toujours.

C'est ce qui ressort de l'étude effectuée comme chaque année par la chambre départementale des Notaires, issue de la base de données Perval, dont les grandes lignes sont livrées lors d'une réunion le 18 octobre dans ses locaux.

« Pour Chartres et son agglomération les prix se tiennent bien, le prix médian du mètre carré d'un appartement ancien s'établit à 2 120 euros. Mais il y a toujours une prime à l'hypercentre où le prix grimpe à 2 310 euros. Chartres repasse devant Tours au palmarès des villes les plus chères de la région », relève Me Louis Marceul.

Dans ce secteur, le prix médian des maisons anciennes progresse également (+ 3,3 % sur la période) et passe la barre symbolique des 200 000 euros. De son côté, le marché du neuf se porte bien, soutenu par le dispositif Pinel : « mais sur ce point c'est l'inconnue pour 2019 », souligne le notaire chartrain.

Avec des prix situés autour de 3 500 à 4 000 du mètre carré, le delta entre l'ancien et le neuf continue de se creuser.

La situation est plus contrastée sur le bassin de Chartres qui s'étend des Yvelines au Perche. Ainsi, pour les maisons anciennes — il y a peu de références pour les appartements — le prix médian est supérieur à 200 000 euros sur les secteurs comme Hanches, Épernon ou Maintenon et plutôt moitié moindre du côté d'Illiers-Combray.

Quant aux prix des terrains à bâtir, s'ils sont là les plus chers d'Eure-et-Loir, ils sont clairement orientés à la baisse : « construire ne permet plus de faire une économie par rapport à l'achat », en déduit Me Louis Marceul.

Pour le secteur de la Beauce dunoise, les ventes de petits biens reprennent. De nombreuses personnes y reviennent, en particuliers des chartrains attirés par les prix sur des produits de qualité.

Dans le Perche, les prix se maintiennent autour de 100 000 euros, ce qui correspond au pouvoir d'achat des primo-accédants locaux. On assiste également à une lente reprise du marché des résidences secondaires.

Pour le Drouais, un tassement réel du volume et des prix est observé : « C'est le secteur le moins dynamique », estime Me Valérie Penin-Frilley.

Enfin, un petit focus a été fait sur les terres agricoles. Un marché qui marche très bien mais l'offre n'est pas du tout au niveau de la demande. Du coup, les prix montent et peuvent atteindre (officiellement) dix mille euros de l'hectare libre autour de Chartres. Plus la surface est petite et plus le prix est élevé.

Les notaires s'interrogent sur les moyens des exploitants de financer ces surfaces ou sur l'opportunité de porteurs de foncier... Mais quelle rentabilité pourrait-ils en tirer ?

Quant au bois, le marché est très sensible là aussi. Le prix médian d'un hectare de chêne s'établit à plus de dix mille euros. Quel que soit le contexte, ce qui est rare est cher.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages