Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Inondations : la vallée-de-Seine aussi

par Laurence Dupuis, mis à jour à 11:09
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Inondations : la vallée-de-Seine aussi

Deux semaines après les premières inondations en Seine-et-Marne, les parcelles agricoles situées le long de la Seine en aval des confluences avec l’Yonne et le Loing ont aussi subi une crue.

Si les parcelles agricoles en aval des confluences de l’Yonne et du Loing avec la Seine avaient été épargnées par les inondations, depuis le dimanche 12 juin, les cultures de la vallée-de-Seine dans la Bassée ont été noyées sous près de 1,5 mètres d’eau par endroits.

Abondance de pluviométrie sur le bassin versant de la Seine, lâchers de barrages, gestion de crue pour protéger les biens et les personnes, les questions se posent naturellement, mais ce qui est certain, c’est que les agriculteurs vont devoir une nouvelle fois payer la note. 

Afin de constater l’ampleur des dégâts et tenter d’apporter des réponses aux agriculteurs touchés, la sous-préfète de Provins, Évelyne Guyon, le vice-président du conseil départemental en charge de l’Agriculture, Olivier Lavenka, des représentants de la DDT, Arnaud Rousseau, Mathieu Beaudoin ainsi que des responsables agricoles de la Marne en charge du dossier « inondations » se sont déplacés sur l’exploitation de Patrick et Cédric Saudry, dont soixante-dix hectares se sont retrouvés sous les eaux.

Après une crue gérée par l’homme en 2013 pour protéger les habitations et Paris, leurs terres sont une nouvelle fois inondées et les agriculteurs de préciser : « Nos parcelles jouent un rôle tampon. Nous comprenons qu’il est préférable de protéger les biens et les personnes, mais nous ne pouvons pas subir seuls les pertes financières. Après ce deuxième épisode, je ne sais pas comment nous allons nous en sortir. »

Après avoir constaté l’ampleur des dégâts en tracteur et avoir échangé avec les représentants de l’État, Arnaud Rousseau a insisté sur la nécessité d’accompagner les exploitants concernés : « Personne ne pourrait comprendre qu’ils ne soient pas indemnisés du préjudice subi. »

Il faut également noter que la faune sauvage paie un lourd tribut à cette inondation. Ainsi, lorsqu’ils étaient dans la benne au milieu de l’étendue d’eau, une couvée de faisans se trouvait sur les épis de blé et la poule faisanne faisait ce qu’elle pouvait pour tenter de sauver ses jeunes.

« Catastrophe naturelle, calamités agricoles, accompagnement financier : il faudra actionner tous les leviers pour accompagner les exploitants, vous pouvez compter sur mon soutien », a déclaré Évelyne Guyon, sous-préfète de Provins.

S. Dupuis, FDSEA 77

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages