Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

JA 77 : quelle agriculture en 2025 ?

par Laurence Dupuis, mis à jour à 17:07
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
JA 77 : quelle agriculture en 2025 ?

De nombreux JA 77 ont assisté à leur assemblée générale, le 12 février au Mée-sur-Seine, sous la présidence reconduite de Mathieu Beaudoin. Ils en ont profité pour se projeter en 2025.

Après avoir accueilli les participants à l’assemblée générale des JA77 le 12 février au Mée-sur-Seine, le président Mathieu Beaudoin a laissé place à la diffusion du traditionnel rapport d’activité vidéo.

Ce film, drôle et caustique, se compose d’une succession de saynètes jouées par des JA77. Il permet de revivre les moments forts de l’année écoulée, déclaration Pac en tête.

Puis une convention entre les JA 77 et la MSA Ile-de-France a été signée.

Mais c’est le débat, animé par Gérald Duwer sur le thème « Quels modèles d’agricultures en 2025 ? », qui a occupé la majeure partie de cette assemblée générale. « Les produits finis voient leurs prix augmenter mais pas nos matières premières. Si nos politiques continuent, ils vont détruire nos filières agricoles » : tel est le décor planté par Gérald Duwer avant de laisser la parole aux intervenants.

La ferme France a de nombreux atouts comme l’a rappelé Patrice Auguste, en charge des relations terrain à l’AGPB(1). Elle se caractérise par un quart de la production céréalière européenne, cinquième producteur mondial de céréales, des rendements élevés (7 tonnes/ha en moyenne contre 3 au niveau mondial), des exportations de blé tendre qui représentent l’équivalent de 76 Rafales et une source de création de valeur ajoutée (3,5 milliards au niveau des exploitations mais aussi tout au long de la filière).

Toutefois, un défi reste à relever : les taux de protéines qui sont en baisse (de 12,5 à 11,1 de 2003 à 2015 alors qu’en Allemagne, ils sont de 12,8).

Son homologue à la Fédération française des producteurs d’oléagineux et de protéagineux, Thibaut Ledermann, rappelle qu’au niveau des protéines, la majorité de la population mondiale ne se trouve encore qu’à sa première transition nutritionnelle. La demande va donc augmenter de 40 % à horizons 2030 mais de manière hétérogène (+106 % en huile de palme, +41 et 45 % pour le colza et le tournesol). D’autres débouchés en oélochimie vont aussi exploser.

Face à ce constat, le secrétaire général de l’AGPB, Jean-François Isambert, met en exergue la nécessité de produire plus demain tout en étant encore plus respectueux de l’environnement et compétitif.

D’ailleurs, comme l’a souligné le vice-président de Valfrance, Philippe Heusèle, les coopératives sont certainement un des outils pour agir sur la compétitivité des productions agricoles, qu’elles soient issues de l’agriculture conventionnelle ou biologique. Et de rappeler le leitmotiv de Valfrance : « la qualité en quantité ».

Selon le président de la chambre d’Agriculture, il n’y aura pas un mais plusieurs modèles agricoles, avec une production de masse qui perdurera. « L’agriculteur ne doit pas être une variable d’ajustement du prix. La valeur ajoutée doit être partagée entre tous les acteurs, mais la performance technique doit rester un élément essentiel », souligne Thierry Bontour avant d’insister sur deux points : la préservation du foncier et les politiques européennes, françaises et régionales.

Quant au secteur de l’élevage, dont les filières sont inexistantes en Ile-de-France bien qu’un bassin de consommateurs de douze millions de personnes se trouve à sa porte, le président de l’Établissement régional d'élevage, Marc Lesty, a appelé « les jeunes à être réactifs et créatifs et à ramener la valeur ajoutée dans la cour de la ferme en insistant sur les marchés locaux ».


Dans un discours très idéologique, Bénédicte Monville-De Cecco, secrétaire départementale d'EELV(2) 77 et conseillère régionale, a pour sa part remis en cause le modèle agricole actuel, appelant à « penser l’agriculture en matière de productivité mais également sur ce qu’elle peut apporter à la société (environnement, travail) ». Elle opposait ainsi les types d’agriculture alors que tous prônaient la diversité des modèles et des échanges.

« L’agriculture doit saisir les progrès techniques, la compétitivité étant au cœur du système. Soyons encore plus soudés pour passer ce moment difficile. Agissons pour une agriculture juste, vivable et pouvant approvisionner les pays voisins. Élus, fonctionnaires… faites-nous confiance », a conclu Gérarld Duwer avant de laissser la parole à Mathieu Beaudoin. Mais c'est au directeur départemental des Territoires, Yves Schenfeigel, que le mot de la fin est revenu.

Le matin de l'Assemblée générale, Jeunes agriculteurs de Seine-et-Marne avait élu son conseil d’administration. Composé de vingt membres en partie renouvelés, il compte quatre femmes — une première. Mathieu Beaudoin, après deux années à la présidence des JA 77, est reconduit à ce poste et Sébastien Guérinot en tant que trésorier. Un nouveau secrétaire général a été élu : Thibault Guilvert.

(1) Association générale des producteurs de blé.

(2) Europe écologie-Les verts.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages