« Je suis un peu étonné que ça se passe si bien »

par Laure Sauvage, mis à jour à 18:44
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
« Je suis un peu étonné que ça se passe si bien »

Le directeur de la coopérative agricole Bonneval Beauce et Perche, Guillaume Rivet, répond à nos questions sur la situation actuelle de sa coopérative.

Horizons  : Comment fonctionne la coopérative en période de confinement  ?

Guillaume Rivet  : Sur la marche de la coopérative, il n'y a pas de changement, ça continue à bien se passer, nous n'avons pas de malade, l'absentéisme lié au virus est très très faible, tous nos sites sont ouverts. Là, nous attaquons une période de congés avec les vacances scolaires, les gars prennent des vacances comme ils avaient prévu de le faire. Au tout début du confinement, il y avait eu un coup de folie sur les sorties d'engrais, ça s'est calmé. Les semis de maïs ont commencé, nous avons approvisionné les semences. Il n'y a pas de problème. Je suis même un peu étonné que ça se passe si bien. Les gestes barrières sont bien appliqués, bien compris, nous n'avons plus les petits balbutiements du départ, c'est entré dans les mœurs. La seule chose qui nous manque encore, ce sont les masques.

Les stocks se vident-ils normalement  ?
Côté exécution des céréales, ça continue à beaucoup charger, les camions sont là. Heureusement que c'est soutenu car nous avons tout de même perdu quelques trains du fait d'un problème d'ouverture de ligne jusqu'à Bonneval, mais on exécute à partir d'autres sites. On perd quelques trains mais nous avons beaucoup de camions donc nous exécutons plutôt bien.

La collecte suit son cours  ?
Côté collecte, nous continuons à rentrer, ça déstocke des fermes. Côté prix, il y a une conjoncture très favorable en blé tendre et en blé dur, donc on achète. Cependant il n'y a plus grand chose à acheter en ferme. Il n'y a que le maïs qui n'est pas très engagé avec un prix qui a chuté. On peut être inquiet pour le maïs. Le colza aussi a baissé mais il ne restait plus grand chose à acheter. Nous nous intéressons aussi aux prix de la prochaine campagne, ils sont intéressants. Ce qui freine les adhérents c'est leur potentiel de rendement qui est moins bon que d'habitude.

Des inquiétudes par rapport à la sécheresse  ?
Oui, comme tout le monde, nous sommes au début. Il n'y a pas d'eau annoncée jusqu'à la fin de la semaine prochaine (l'entretien a été réalisé le 11 avril). Il y en a qui ont commencé l'irrigation. On ne peut pas faire de pronostics, ça devient de plus en plus courant d'avoir des mois d'avril secs. Si l'eau arrive en quantité au mois de mars, ça rattrape. Le souci cette année c'est que l'on part avec un handicap sur le nombre de pieds, les parcelles sont un peu claires. C'est ça qui est embêtant.

L'expérience des années passées me fait dire que souvent, quand nous avons un mois d'avril sec, nous avons tout de même une belle récolte mais là, comme le potentiel est bien entamé, je ne ferai pas le même pari. Après, tout dépend des parcelles, des dates de semis. Cependant, beaucoup s'accordent à estimer une baisse de rendement de l'ordre de 10 à 15  % par rapport à une année normale. L'impact est quasi-certain et les agriculteurs s'en rendent bien compte…

Propos recueillis par Hervé Colin

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages