Jean-Claude Ponçon : un titi de Beauce

par Hervé Colin, mis à jour à 18:06
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Jean-Claude Ponçon : un titi de Beauce

Auteur d’une bonne vingtaine d’ouvrages, l’écrivain Jean-Claude Ponçon a réussi à cultiver en pleine Beauce une authentique gouaille des faubourgs.

« J’ai pris ma vie comme une aventure », se plait à dire Jean-Claude Ponçon. Et, à soixante-dix-sept ans, le bonhomme n’a pas encore fini de l’écrire. Même si en trente ans, l’écrivain beauceron a déjà rédigé une bonne vingtaine de livres. Mais il faut dire que sa vie est un véritable roman, habité de personnages hauts en couleurs comme on n’en voit plus — « depuis que la télévision a envahi les foyers », analyse-t-il.

Fils d’instituteurs de campagne, Jean-Claude Ponçon a néanmoins vu le jour à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). C’est à l’âge de douze ans qu’il découvre le pouvoir de l’écrit, une phrase un peu osée dans une rédaction ayant provoqué, dans l’ordre : la colère de son professeur, la confiance de ses camarades et les regards des filles sur lui... « Avec une phrase, j’ai changé le cours de ma vie à l’école. J’ai découvert la force des mots. Ça a été le début… »

Il faudra néanmoins attendre quelques années pour que l’écrivain s’accomplisse. Attendre qu’on lui découvre à son retour d’Algérie une tuberculose excavée et qu’on l’envoie quelque temps en sanatorium au Grand Lucé : « Là, j’ai rencontré, entre autres, Alphonse Boudard. Je le voyais écrire sur un cahier et il a sorti “La Métamorphose des cloportes”. J’ai découvert l’écrivain. Entre nous deux, ça a été une histoire d’amitié indéfectible. Il était mon grand frère. »

« Un jour, Alphonse est tombé sur ce que j’avais écrit et il m’a conseillé de chercher une maison d’édition régionale. Ce que j’ai fait. Mon premier livre est sorti, avec sa préface. J’ai eu un bon papier dans Le Monde… et on m’en a demandé un deuxième », raconte Jean-Claude Ponçon. Ce sera « La Braconne ». Réédité quatre fois, l’ouvrage sera également adapté au cinéma quelques années plus tard par Serge Penard. Entre-temps, il a intégré la Compagnie générale des eaux et l’a quittée au moment de l’arrivée de Jean-Marie Messier…

C’est à ce moment-là que l’écrivain vient s’installer en Eure-et-Loir. « J’ai fait construire une petite maison ici (à Saint-Maur-sur-le-Loir), autour d’une cheminée, sur un champ de ma grand-mère ». Depuis, il continue d’écrire. Des romans qui puisent leur inspiration dans la ruralité, sans en occulter ni la beauté ni la noirceur, mais où l’on retrouve cette gouaille toute parisienne, cette langue qui chatouille les esgourdes et se moque des conventions. Pour le plus grand plaisir de ses lecteurs…

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages