Jeunes agriculteurs : une assemblée générale très riche

par Marine Guillaume, mis à jour à 12:13
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Jeunes agriculteurs : une assemblée générale très riche

Les adhérents de Jeunes agriculteurs d’Ile-de-France se sont retrouvés pour leur assemblée générale, en Essonne le 12 février. Bilan syndical, position par rapport à l'échelon national, réflexions et perspectives d'avenir ont jalonné la journée.

À l’occasion de leur assemblée générale départementale le 12 février à Châtignonville (Essonne), les Jeunes agriculteurs d’Ile-de-France ouest se sont réunis le matin à huis clos afin de dresser le bilan de l’année écoulée. Après une introduction du président, Alexandre Ruèche, Christophe Vincent, trésorier et Pierre Bot, secrétaire général de la structure, ont respectivement présenté les rapports financier et moral. Tous deux ont été adoptés à l’unanimité des présents.

Pierre Bot a présenté les acquis syndicaux 2014 en affirmant que le travail avec l’échelon national avait été facilité depuis l’élection de la nouvelle mandature en juin dernier. Il a insisté sur le fait que l’ensemble des échelons devait continuer à mener un travail complémentaire pour défendre au mieux la profession et a conclu que JA devait néanmoins rester vigilant par rapport à la réforme de la Pac et au nouveau dispositif installation qui peine à se mettre en place.

Frédéric Lepesme, président de JA région Ile-de-France, est intervenu pour affirmer le rôle et les objectifs de l’échelon régional. Il a également rappelé que, dans un contexte global de régionalisation, la structure JA a toute sa place pour représenter l’agriculture francilienne.

Pour conclure le huis clos, Fabrice Caro, administrateur national installé dans le Morbihan depuis 2007 sur une exploitation avicole complétée par un atelier de vaches allaitantes de race Salers, est intervenu pour répondre aux questions des adhérents sur les positions prises par le syndicat national. Il a ainsi apporté certains éclaircissements quant à la position prise vis-à-vis du plan Écophyto II, sur la mise en place de la réforme de la Pac et a rappelé que les administrateurs nationaux se battent pour faciliter la travail des Jeunes agriculteurs et simplifier les démarches. Il a par ailleurs souligné l’importance de s’impliquer dans les conseils municipaux pour faire entendre la voix de l’agriculture et conserver l’identité des territoires ruraux.

Au cours de l'après-midi, l'assemblée générale a été émaillée de discours forts de la part des responsables de Jeunes agriculteurs d'Ile-de-France. D'abord le secrétaire général, Pierre Bot, a évoqué « une année 2015 qui commence mal avec un Stéphane Le Foll en mauvais professeur qui nous dit que nous faisons des efforts mais que nous sommes quand même de mauvais élèves... Ce n'est pas la bonne attitude et la perspective du Salon de l'agriculture va nous donner l'occasion de nous exprimer » , a t-il fait savoir avant de laisser la parole aux cinq présidents de canton, Christophe Robin, Arnaud Lepoil, Nicolas Hottin, Julien Sarazin et Damien Vanhalst.

Évoquant tour à tour « l'ambiance électrique et pessimiste dans les campagnes », « le gâchis foncier » ou encore la « spoliation des terres », ils n'ont eu de mots plus tendres que pour remercier chaleureusement leur animatrice, Laure-Line Rogerieux, qui quitte son poste à la fin du mois.

Le président  Alexandre Ruèche a évoqué dans son discours de clôture « le mépris de Stéphane Le Foll pour la richesse des initiatives de nos campagnes : il vient nous parler, en 2015, d'agroécologie — pour qui se prend t-il ? Comme si les agriculteurs l'avaient attendu pour évoluer ! En 2013 déjà, le thème de notre table ronde d'assemblée générale portait sur la diversité des systèmes culturaux ! » Avant d'ajouter : « Que JA fasse preuve de dynamisme et ait l'énergie et la force pour défendre ses valeurs. L'unité permettra de continuer ! » 

M. Aubin/JA région IDF et M. G.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages