Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Julien Gautier : l’élevage, fil conducteur de sa nouvelle vie

par Laurence Dupuis, mis à jour à 10:36
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Julien Gautier : l’élevage, fil conducteur de sa nouvelle vie

Pris en charge par l’association Toit à moi, Julien Gautier recherche un éleveur susceptible de l’engager dans le cadre d’un contrat de professionnalisation.

Âgé de 32 ans, Julien Gautier est pris en charge depuis deux ans et demi par l’association Toit à moi. Cette dernière achète des appartements grâce à des dons privés et accompagne ses membres pour les booster et les réinsérer via ses réseaux.

Cuisinier de formation, Julien Gautier a enchaîné différents emplois dans les Pays de Loire, Vendée et Bretagne et même durant six mois en Angleterre.

Ce jeune Nantais, chahuté par la vie, n’a jamais baissé les bras. Bien que sans domicile fixe, il a continué à enchaîner les petits boulots. Quand il dormait dans la rue, il est repéré et pris sous l’aile d’une structure locale qui lui parle de l’association Toit à moi.

Sa candidature acceptée, il se retrouve six mois au Canada à effectuer du woofing dans une exploitation agricole biologique. Cette première rupture avec la rue et son environnement lui donne envie de se lancer dans le secteur agricole et plus particulièrement l’élevage.

Alors qu’il s’apprête à suivre un BPREA (Brevet professionnel responsable d'exploitation agricole) en Pays-de-Loire, une région très agricole, il est envoyé en Ile-de-France dans le but de se couper totalement de ses anciennes fréquentations. L’association ayant une antenne et un logement à La Ferté-sous-Jouarre, l’y installe.

Dans un premier temps, il effectue une période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP), chez Ludovic Louis, éleveur laitier à Jouarre dont l’épouse vient de créer une chèvrerie.

« J’ai fort apprécié le travail en extérieur et au contact des animaux. C’est un métier difficile, mais qui permet d’être au cœur de la nature et en plein air. C’est aussi une activité qui nécessite un esprit d’indépendance que j’ai acquis à l’école de la rue », explique Julien Gautier, que cette expérience a conforté dans sa volonté de travailler dans le secteur agricole.

Aujourd’hui, s’il est déterminé et dispose d’un CFPPA prêt à l’accueillir — celui de Verdilly dans l’Aisne — pour suivre son BPREA, il doit faire face à différentes embûches.

Étant domicilié en Ile-de-France, il est soumis à dérogation s’il veut aller en Picardie suivre une formation, le financement étant régional.

Une autre option s’offre à lui : suivre cette formation en contrat de professionnalisation durant deux ans. Il cherche donc un éleveur susceptible de l’accueillir dans le cadre de cette formation. « À terme, mon but est de quitter l’association et de vivre en milieu ordinaire », conclut le jeune homme plein d’espoir malgré les aléas de la vie. 

L’association Toit à moi a été créée à Nantes (Loire-Atlantiques) en 2007. Depuis, elle essaime. Elle s’est développée dans un premier temps à La Ferté-sous-Jouarre où elle dispose de trois appartements. Son but, en 2016, est d'ouvrir deux antennes à Toulouse et Angers et se développer sur La Ferté-sous-Jouarre.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages