L'AEV et Rungis main dans la main pour dynamiser l'agriculture francilienne

par Laure Sauvage, mis à jour à 15:35
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
L'AEV et Rungis main dans la main pour dynamiser l'agriculture francilienne

L'Agence des espaces verts d'Île-de-France et le Marché international de Rungis ont signé un partenariat visant à dynamiser la production et la commercialisation régionale des produits franciliens.

D'un côté, l'Agence des espaces verts (AEV) d'Île-de-France, garante du maintien de 2  300 hectares de terres agricoles franciliennes. De l'autre, le Marché international de Rungis (Min), la plus grande plate-forme française de commercialisation de denrées agricoles. Ces deux acteurs ont décidé d'unir leurs forces et leurs compétences pour dynamiser l'agriculture francilienne.

Mardi 8 octobre, une convention de partenariat d'une durée de trois ans a été signée avec pour objectif de développer des convergences entre l'objectif de maintien, de développement et de diversification de l'agriculture francilienne porté par l'AEV et les débouchés proposés par le Min.

Premier acte de cette nouvelle collaboration, un agri-dating a été organisé le jour de la signature. Lors de cette matinée, des agriculteurs locataires de l'AEV et des grossistes du Min ont pu se rencontrer et échanger concrètement sur des pistes de travail, les attentes, les besoins et les contraintes de chacun.

«  Les consommateurs souhaitent aujourd’hui avoir accès à une offre locale et favoriser les circuits courts lorsque cela est possible. Je suis très heureux de pouvoir poursuivre l’action du Marché en faveur des productions franciliennes, initiées avec la mise en place d’un carreau dédié aux producteurs d’Île-de-France. La signature de cette convention de partenariat avec l’Agence des espaces verts va permettre d’étayer notre offre locale et de mettre en place des synergies positives et utiles avec les agriculteurs et éleveurs franciliens  », a commenté le président du Min, Stéphane Layani.

Pour l'AEV qui assure une veille permanente sur 17  000 hectares de terres agricoles, ce partenariat va permettre d’apporter aux agriculteurs locataires des terrains qu’elle gère de nouvelles opportunités de commercialisation de leurs produits, dans une chaîne économique durable et locale.

«  Ce partenariat s’inscrit pleinement dans les objectifs du Pacte agricole de la Région Île-de-France, a souligné la présidente de l'AEV, Anne Cabrit. Il est naturel pour l’Agence des espaces verts de rechercher des synergies avec des acteurs clés de la commercialisation de produits alimentaires, tels que le Min car nous sommes convaincus que la création de convergences entre le foncier géré par l’AEV et les besoins identifiés par les professionnels du secteur en produits agricoles locaux de qualité constitue un levier pour la pérennisation de l’activité agricole en Île-de-France  ».

À travers cette convention, l’AEV et le Marché de Rungis ont pris plusieurs engagements  :
- Maintenir les exploitations agricoles et favoriser l’installation d’agriculteurs sur les sites de l’AEV, notamment des jeunes et prioritairement des projets d’agriculture biologique  ;
- Favoriser l’insertion des producteurs dans une chaîne économique viable et accompagner les agriculteurs dans l’identification de l’ensemble des débouchés et circuits de commercialisation possibles  ;
- Faciliter la commercialisation de la production des agriculteurs en bail avec l’AEV, s’ils le souhaitent, par les opérateurs du Min ou sur des zones du marché dédiées à la production francilienne  ;
- Promouvoir et faire-valoir le maintien de l’agriculture au niveau régional et l’approvisionnement local, tant auprès des institutionnels, des professionnels, en particulier les opérateurs du Min, que du grand public  ;
- Faciliter un approvisionnement durable et optimisé en produits locaux de la Région Île-de-France pour les Franciliens, notamment via les commerces de bouche et la restauration.

Plusieurs actions concrètes ont déjà été définies par les deux partenaires, telle que la proposition de débouchés supplémentaires dès le lancement des appels à candidatures de l’AEV visant à installer de nouveaux agriculteurs. Une démarche clé qui marque à la fois la volonté de renforcer la viabilité économique des projets des candidats et de favoriser l’accès à une offre locale très demandée.

Marine Guillaume

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages