L'atelier de découpe et de transformation inauguré

par Christophe Belhomme, mis à jour à 18:18
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
L'atelier de découpe et de transformation inauguré

C'est devant les élus de la région et de l'intercommunalité que la SCIC Valor Viande a été inaugurée lundi soir à Gazeran (Yvelines).

La SCIC Valor viande d'Ile-de-France a été officiellement inaugurée lundi dernier à Gazeran (Yvelines).

L'événement a eu lieu en présence de Pierre Bédier, président du conseil départemental, du sous-préfet Michel Heuzé et de Michel Caffin, président de la commission agriculture au conseil régional et d'Anne Cabrit, maire d'Orsonville et présidente de l'Agence régionale des espaces verts.

Créé dès novembre 2013, ouvert en mai dernier, l'atelier découpe regroupe treize éleveurs et leur permet d'apporter une solution à la continuité de vente directe à la ferme.

Un pari réussi grâce au soutien de la communauté d'agglomération Rambouillet territoires qui a mis à disposition le terrain, du Crédit agricole (prêt de 590 000 euros), du Fonds national d'aménagement et de développement du territoire (subvention de 232 000 euros), du Conseil régional (subvention de 100 000 euros), du réseau Yvelines Active (prêt de 100 000 euros), du département et du SIAGI pour leur caution bancaire.   

Devant un parterre d'élus locaux et près de 150 invités, le président de la chambre d'Agriculture Christophe Hillairet a retracé les grandes lignes de son combat pour obtenir la création de cet outil, indispensable au développement des filières agricoles : « offrir de nouveaux débouchés en investissant dans des outils de première et deuxième transformation est source d'activité et d'emploi et contribue au dynamisme des territoires. Le développement de la valeur ajoutée des fermes franciliennes passe nécessairement par la structuration des filières ».

Évoquant la compétitivité du marché agricole et des fermes d'Ile-de-France, il a dénoncé le risque économique induit par l'interdiction par le gouvernement du glyphosate en France : « les organisations professionnelles agricoles nationales l'ont montré, aucune étude ne permet aujourd'hui d'attester d'un risque avéré de cet herbicide. De telles positions dogmatiques illustrent ce que l'on a toujours combattu ». 

« Quand Christophe Hillairet est venu me parler du projet, il m'a vite convaincu. Pouvoir accompagner les agriculteurs dans la montée de chaine de la valeur ajoutée est indispensable et nous serons au rendez-vous, du moins tant qu'on aura des sous pour le faire », a souligné le président du Département, Pierre Bédier.

Du côté des éleveurs, c'est la satisfaction qui prime depuis l'ouverture : « grâce au boucher, les pièces commandées ressortent taillées et conditionnées selon le désir du client. C'est un service à la carte dont on avait vraiment besoin pour la vente directe à la ferme », souligne Sophie Dehaudt, éleveuse à Montchauvet (Yvelines).

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages