L'azote attire les exploitants à la chambre

par Hervé Colin, mis à jour à 14:50
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
L'azote attire les exploitants à la chambre

Nouveau succès pour la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir qui organisait le 10 février à Chartres, ses deuxièmes Universités du soir sur le thème de l'azote.

La deuxième édition des Universités du soir de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir n'a pas démenti le succès de la première. De fait, la salle Mathurin Régnier était pleine comme un œuf, ce 10 février quand le vice-président de la chambre Thibaud Guillou a ouvert la soirée. Et si le thème choisi — azote : allier rendement, qualité et réglementation — peut expliquer l'intérêt des exploitants, c'est aussi la certitude d'apprendre quelque chose de nouveau qui les fait venir en si grand nombre.

Il y avait donc du grain à moudre pour chacun dans les trois interventions qui se sont succédées, le propos étant qu'il soit le plus riche en protéines possible. « La protéine, c'est la condition d'accès au marché », a pointé le directeur de Terris Union Jean-Sebastien Loyer, dans son intervention, autant dire le nerf de la guerre, ce vers quoi était tendue toute cette soirée. D'autant qu'en cinq ans, ce taux de protéines aurait baissé d'un demi point...

Tout d'abord et de façon très pédagogique, l'agronome Patricia Huet a expliqué le lien entre l'azote et la croissance de la plante et précisé qu'en matière de rendement celui-ci n'influait que sur le nombre de grains au mètre carré et non sur le poids de mille grains, qui est lié au contexte pédoclimatique : « d'ailleurs, plus le grain est gros, plus l'azote est dilué et c'est lié aux conditions de fin de cycle », a précisé l'agronome. Comme chacun a pu le constater récemment. Et les choses se compliquent encore un poil lorsque l'on apprend qu'il y a une corrélation négative entre le rendement et le taux de protéines... « Il faut choisir le bon cheval, la bonne variété », a relevé Patricia Huet.

La suite de l'exposé a été consacrée à la manière de bien réaliser ses apports d'azote : faire un reliquat sortie hiver et bien calculer sa dose en fonction d'un objectif de rendement et du sol : « en mettre plus n'apporte rien, ni en rendement, ni en protéines ». Enfin il convient d'apporter au plus près des besoins de la plante.

Cette soirée a été l'occasion pour Thierry Savoie, le responsable du pôle agronomique de la chambre d'Agriculture, de présenter un outil mis en ligne sur le site Internet de la chambre et destiné à calculer la bonne dose d'azote dans le cadre du cinquième programme de la directive nitrate. En effet, celle-ci stipule que l'exploitant doit définir ses propres rendements de référence. Il doit ainsi déterminer la moyenne olympique de ses rendements sur cinq ans en éliminant la moins bonne année et la meilleure pour chaque culture et type de sol. Il peut aussi faire abstraction du type de sol, ou aller chercher les résultats de l'année N-6 pour pallier à un accident. À défaut, il peut aussi utiliser la grille de référence départementale. Ensuite, il convient d'adapter ce rendement au potentiel de la parcelle...

Cette relative complexité a poussé les agronomes à proposer un outil adapté : « Nous avons créé cet outil car nous avions le sentiment qu'il y avait un besoin fort. Et vous allez vite vous prendre au jeu », a pointé Thierry Savoie. En effet, la « moulinette à rendement » permet de répartir les objectifs de rendement en fonction du type de sol tout en respectant la moyenne de l'exploitation — plus faible en sol léger qu'en sol profond par exemple — ou utiliser la grille départementale en fonction du précédent et du type de sol. Pratique.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages