Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

L'heure est à la reprise des travaux dans les champs

par Marine Guillaume, mis à jour à 12:07
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
L'heure est à la reprise des travaux dans les champs

Après un hiver particulièrement doux, les travaux dans les champs reprennent peu à peu en Ile-de-France ouest. Semis, apport d'azote, protection des cultures... : les interventions se succèdent.

Si les conditions météorologiques de ces derniers jours sont bien loin d'être favorables à quelque travail dans les champs que ce soit, les premières interventions ont pu avoir lieu fin février et d'autres travaux sont à venir courant mars. 

En Val-d'Oise, « les sols sont gorgés d'eau », déplore le conseiller technique de la chambre d'Agriculture, Stéphane Boulet : « Les premiers apports d'azote ont pu avoir lieu mais depuis, tout est stoppé. »

La situation est quasi similaire en Yvelines où le conseiller technique, Benoît Savalle, estime qu'il faudra « au minimum cinq à six jours de réssuyage pour que les travaux reprennent ».

L'Essonne n'est pas épargnée non plus. Le conseiller technique Samuel Millet fait état de « travaux rendus compliqués par de petites gelées le matin suivie de journées humides avec des averses de pluie et parfois même de neige ».

Malgré tout, dans ce département, les premiers apports d'azote ont été réalisés, voire le deuxième également, dans bon nombre de parcelles. À ce sujet, Stéphane Boulet met en garde : « Avec un hiver poussant comme celui-là, la plante est déjà bien développée et il faut faire attention à l'apport d'azote pour éviter le problème de verse. »

Quelques semis d'orge, de féveroles et de pois ont pu être réalisés mais globalement, la plupart des parcelles sont en attente.

Seulement 10 à 15 % des parcelles d'orge de printemps ont été semées dans l'ouest des Yvelines, par exemple, et à peine plus en Essonne. 

S'agissant des maladies, Stéphane Boulet juge l'état sanitaire « meilleur qu'à l'automne » malgré un hiver particulièrement doux. La rouille jaune, par exemple, reste très présente mais est beaucoup moins active qu'à l'entrée de l'hiver.

En Yvelines et en Essonne, la maladie est également présente sur quelques variétés très ciblées. Benoît Savalle et Samuel Millet observent, pour leur part, quelques cas de septoriose sur leur secteur « sans que cela ne suscite d'inquiétude pour le moment ». 

Petite crainte, en revanche, sur les colzas où des larves d'altises d'hiver sont observées dans les trois départements — un phénomène là encore dû à un hiver doux. En Yvelines, le conseiller technique estime même la situation préoccupante « dans 20 % des parcelles touchées avec des pertes de rendement déjà annoncées ». En Essonne et Val-d'Oise, la pression est jugée « importante ». 

Globalement, en Val-d'Oise, Stéphane Boulet estime l'état des cultures à une, voire deux semaines d'avance. « Les blés sont au stade épi un centimètre et on observe un début d'élongation des colzas », note-t-il.

En Essonne, la situation est assez similaire tandis qu'en Yvelines, elle est plus marquée car Benoît Savalle porte, lui, l'avance des cultures à environ un mois.

Malgré tout, les trois conseillers techniques s'accordent à dire que les températures basses mesurées la nuit et en début de journée permettent de ralentir un peu les cultures.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Festival de la Terre 2017

  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages