Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

L'histoire des fermes seine-et-marnaises à la portée de tous

par Laurence Dupuis, mis à jour à 10:07
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
L'histoire des fermes seine-et-marnaises à la portée de tous

Dans « Les grands fermiers XVe-XVIIIe siècle », Jean-Marc Moriceau propose une fresque dépeignant l’histoire rurale en Ile-de-France et, plus particulièrement, en Seine-et-Marne.

« Historien des grandes cultures », comme Jean-Marc Moriceau se qualifie lui-même, il voulait « montrer la transformation du monde agricole dans les secteurs céréalier et betteravier ».

Ainsi, durant douze ans, Jean-Marc Moriceau a travaillé à une thèse sur les grands fermiers d’Ile-de-France.

Ses travaux lui ont permis de reconstituer la généalogie et les trajectoires dynastiques du Moyen Âge à aujourd’hui d’une centaine de familles agricoles de Seine-et-Marne et de territoires limitrophes - Essonne, Val-d’Oise et Oise -, certaines y étant toujours implantées.

La Seine-et-Marne, ses exploitations céréalières et betteravières au bâti typique, est un modèle de développement économique et social stimulant. « Le Bassin parisien est la région où les facteurs de dynamisme sont les plus importants. C’est un observatoire proche la capitale qui permet des liens entre Paris et la campagne et d’ouvrir l’histoire tous azimuts », explique le chercheur.

De plus, l’Ile-de-France regorge d’archives publiques et privées (plans, comptes). C’est un carrefour documentaire qui permet de multiplier les perspectives (humain, social, techniques, vie quotidienne, culture, assolement, propriété).

Et de justifier : « À titre d’exemple, c’est en Seine-et-Marne, et plus précisément en plaine de France,  qu’on trouve en 1792 la plus grosse exploitation de grandes cultures appartenant à Jean Navard (753 hectares sur cinq exploitations) ».

En 1994, Jean-Marc Moriceau publie un ouvrage de mille pages « Les fermiers de l’Ile-de-France-XVe-XVIIIe siècle » tiré de ses travaux.

Cette ouvrage de référence, destiné à un public averti, permet de dresser un tableau de l'économie rurale, des techniques agricoles, pratiques agraires, orientations de production mais aussi des aspects sociaux et humains, ainsi que l’éducation, les enfants, les nourrices…

Bref, ce livre présente l'histoire complète des fermes d’Ile-de-France durant quatre siècles. « Plus de vingt ans après, j’ai eu envie de donner une nouvelle vie à cet ouvrage pour le destiner au grand public », raconte Jean-Marc Moriceau qui l’a entièrement réécrit.

Paru au printemps dernier, sous forme d’un livre de poche, « Les grands fermiers – XVe-XVIIIe siècle » se lit comme un roman.

Spécialiste de l’histoire des paysans, des campagnes et de l’agriculture depuis trente ans, Jean-Marc Moriceau dirige le pôle rural de l’université de Caen où il encadre une dizaine de thésards et une quinzaine d'étudiants en master.

Il est également président l'Association d'histoire des sociétés rurales. Ses sujets de prédilection portent sur l’histoire des campagnes françaises, ainsi que celle du loup, qui a tenu un rôle important en leur sein.

Depuis 2005, il accueille, dans son pôle universitaire, la bibliothèque du ministère de l’Agriculture.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages