La betterave : une campagne 2019 hors normes

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:08
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La betterave : une campagne 2019 hors normes

Les avancées et problématiques techniques de la betterave ont été abordées mercredi 22 janvier à Crisenoy lors du comité technique de l’ITB Île-de-France.

Le comité technique de l'ITB Île-de-France eu lieu le 22 janvier à Crisenoy.

« Cette matinée est l’expression d’une partie du travail de l’ITB (Institut technique de la betterave). L’addition de tout ce que nous réalisons fait que nous sommes un institut reconnu. Si l’agronomie est en pleine évolution, les industriels font aussi des efforts pour réduire leurs impacts. Par contre, que ce soit face à la jaunisse qui nécessite des dérogations pour être traitée avec des produits efficaces, les betteraves NBT, les ZN…, nous subissons des distorsions de concurrence française voire européenne  », a conclu le vice-président de la CGB Île-de-France, Jean-Philippe Garnot, alors que les premiers résultats du programme Akker sont attendus pour juin.

«  On en attend beaucoup, mais il n’a de raison d’être que si on fait un plan de filière adapté  ».

La campagne betteravière 2019 qui vient de s’achever peut être qualifiée de hors normes. À la suite d'un hiver sec, plus de 95  % des semis ont eu lieu du 20 au 31 mars. Le printemps et l’été secs et chauds (exceptés quelques orages très localisés) ont eu une incidence sur le rendement qui reste très décevant ­(­78­ ­tonnes/­hectare) et inférieur à la moyenne sur cinq ans.

Pourtant la croissance au printemps a été excellente avec un taux de couverture du sol dans la moyenne, à savoir au 15 juin. Enfin, l’excès de pluie en octobre et novembre a rendu les conditions de récolte très difficiles.

À la suite de l’interdiction d’usage des néonicotinoïdes, de nombreux bioagresseurs sont apparus mais ils ont été relativement bien contrôlés. Concernant le puceron vert, à l'origine de la jaunisse qui engendre jusqu’à 30 % de perte de productivité, en 2020, deux produits sont conseillés  : le Teppeki à partir du stade 6 feuilles ou le Movento (si AMM ou dérogation 2020). Un Outil d’aide à la décision (OAD) «  alerte puceron  » est disponible sur le site de l’ITB, la lutte étant uniquement basée sur le traitement foliaire.

Autre parasite venu de régions plus chaudes  : le charançon Lixus juncii qui a fait son apparition au sud d’une ligne Ablis - Melun - Provins.

Si le contrôle de la cercosporiose a été satisfaisant en 2019, avec un retour à 1,75 traitement, la vigilance reste de mise. Les variétés tolérantes s’en sortent toujours mieux même avec une pression faible. Le traitement avec un trazole reste la référence combinée à du cuivre si une dérogation existe en 2020.

Enfin, la gestion durable des graminées est un problème qui prend de l’ampleur. En 2019, un quart des parcelles comptaient des graminées (contre 5  % il y a six ans). La lutte agronomique, la rotation des cultures et les luttes chimiques et mécaniques sont des solutions à combiner.

Les participants ont été appelés à répondre à l’enquête Beta’stat (remplace l’enquête Site) via le site Internet de l’ITB. Elle permet aussi de situer son exploitation à l'aide de douze indicateurs qui devraient être enrichis.

Laurence Goudet-Dupuis

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages