Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

La betterave pousse visiblement très bien dans l'impasse

par Hervé Colin, mis à jour à 11:28
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La betterave pousse visiblement très bien dans l'impasse

La chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir et l'Institut technique de la betterave ont réalisé un essai inédit pour tester les effets de la carence en phosphore et en potasse sur cette racine à Miermaigne. L'arrachage s'est déroulé le 10 octobre et a livré des résultats pour le moins inattendus.

« Le résultat que je vois là me laisse perplexe », apparemment, Pierre Houdmon, le délégué régional de l'Institut technique de la betterave ne s'attendait pas du tout à ça. De fait, le 10 octobre, aidé de son équipe et de celle de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir, il a arraché une par une, à la main, les betteraves plantées sur la parcelle d'essai longue durée de carence en potasse (K) et phosphore (P) de Miermaigne.

Une parcelle qui, par endroits, n'a pas reçu ces amendements de fond depuis 1976. Or, au terme de cet effort collectif, ce qu'il a sous les yeux ce sont des betteraves tout ce qu'il y a de plus normales...

« Nous sommes revenus plusieurs fois sur la parcelle en végétation pour faire des mesures de croissance des plantules », témoigne Pierre Houdmon. « Ce que nous avons constaté en début de végétation, c'est un moindre développement, quatre feuilles dans le témoin zéro contre six à huit avec fertilisation P et K mais des racines qui semblaient normales. Nous nous attendions à observer au bout d'un moment ce qui est décrit dans la littérature en cas de carence en P, c'est à dire une coloration rougeâtre et un liseré rouge au bord des feuilles, mais là rien ».

Un résultat d'autant plus inattendu que la betterave est réputée être une plante exigeante.

Cet essai a été réalisé à l'initiative de la chambre eurélienne : « nous conduisons des essais sur cette parcelle depuis 1976, nous avons testé ici toutes sortes de cultures au fil des ans et depuis quelques années nous nous efforçons d'implanter des cultures plus exigeantes et qui n'ont jamais été testées. Depuis un moment nous souhaitions essayer la betterave mais nous ne pouvions le faire seul, c'est assez spécifique. Et finalement, l'ITB a accepté de nous accompagner », explique Dominique Delaunay, agronome de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir.

Cet essai est donc une première en France. Il devrait permettre d'augmenter les références déjà acquises notamment après les travaux réalisés avec l'Inra de Grignon (Yvelines).

En tous cas, ces résultats risquent fort de jeter un pavé dans la mare.

Si les premiers constats visuels de cet essai sont confirmés après les analyses complètes qui seront faites sur ces échantillons — rendement, teneur en sucre, qualité technologique — ce serait plutôt une bonne nouvelle pour les planteurs en cette période de faible trésorerie dans les exploitations.

Ainsi, si les betteraves s'accomodent de doses moindres en P et K, des ajustements de la fertilisation seraient possibles... De là à envisager des impasses, il n'y a qu'un pas.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages