Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

La bretonne TMCE prospecte en Beauce

par Hervé Colin, mis à jour à 10:54
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La bretonne TMCE prospecte en Beauce

La société TMCE a organisé les 27 et 28 mai à Châtillon-en-Dunois, pour plus de sept cents visiteurs, une plate-forme agronomique pour promouvoir ses produits.

De nombreuses entreprises ont profité du printemps sur la belle plaine de Beauce pour organiser la promotion de leurs produits. À l'image de la société bretonne TMCE, qui s'est appuyée sur ses utilisateurs euréliens pour organiser une journée de visites de sa plate-forme d'essais à Châtillon-en-Dunois (Eure-et-Loir) les 27 et 28 mai.

« Nous ne travaillons pas comme tout le monde », résume son directeur technique Philippe Cadoret : « Par la baisse des intrants, nous cherchons la durabilité et l'amélioration du système d'année en année. »

Et le bonhomme est tranquille : les essais menés durant dix ans par le Centre wallon de recherche agronomique de Gembloux par le docteur Christian Roisin — qui est d'ailleurs venu de Belgique commenter un profil en Eure-et-Loir — prouvent l'efficience de la fertilisation TMS.

Et si ça ne suffisait pas, TMCE peut compter sur ses utilisateurs pour en assurer la promotion. De fait, les six ateliers de la plate-forme agronomique étaient installés chez deux d'entre eux : Denis Lemaître et Gilles Breton.

« J'ai semé du blé à la volée après un maïs et je l'ai enfoui au vibreur. Je n'en suis pas vraiment fier, mais j'ai fait quatre-vingt seize quintaux ! On ne peut arriver à ça que si le sol est bien », relate Gilles Breton aux nombreux exploitants s'étant déplacés — plus de sept cent cinquante sur deux jours.

Il leur montre également un semoir qu'il a bricolé à partir de deux canadiens à dents rigides : « Avec les dents, il n'y a pas de travail du sol avant le semoir. Le travail est moins fin et ça me va très bien. »

Car chez lui, après quelques années d'utilisation, l'adoption du système TMCE a notablement amélioré la structure des sols et ce, quelle que soit la méthode culturalle.

Au point de devoir adapter leurs outils de travail, voire de réduire la puissance de leurs tracteurs : « Au bout de trois, quatre ans, j'ai vu un changement. Je ne reviendrai pas en arrière », relève Gilles Breton : « J'ai voulu voir comment le TMS agissait. En fait, plus on réduit le travail du sol, plus il est efficace... »

Utilisateur des produits TMCE depuis 1994, Denis Lemaître est convaincu par le système, lui aussi. « J'ai voulu donner aux plantes les moyens de bien explorer le sol en profondeur. J'ai essayé la fumure TMS et j'ai vu des résultats au bout de cinq ans », témoigne l'agriculteur, exploitant céréalier à Châtillon-en-Dunois.

Il détaille : « Je ne mets que ça — pour environ 70 euros à l'hectare — et le résultat est là. Mes cultures résistent bien au manque d'eau. J'ai constaté un changement de couleur du sol qui est indéniablement plus brun, et une bonne dégradation de la matière organique. En sol non drainé, même ces deux dernières années, j'ai eu de bons résultats. »

Et de poursuivre : « Je n'ai pas d'inquiétude par rapport au rendement. Je mets la même dose partout, un passage à 95 kg, puis selon la paille, je compte 20 kg en plus par tonne de paille et au printemps, pour accompagner l'azote, je mets entre 60 et 80 kg... Et c'est tout ! ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Le glyphosate en questions

  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages