La Cafo fête ses 30 ans

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:48
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La Cafo fête ses 30 ans

Une centaine de personnes ont célébré les 30 ans de la Coopérative agricole des fermiers de l’Orléanais (Cafo), lors de son assemblée générale annuelle le 7 juin à Ouzouer-le-Marché.

Vendredi 7 juin, la Coopérative agricole des fermiers de l’Orléanais (Cafo) a invité ses adhérents à célébrer ses trente ans lors de son assemblée générale au sein de ses locaux à Ouzouer-le-Marché.

Avec fierté et émotion, la présidente, Blandine Terrier a retracé toute l’histoire de la coopérative, de sa création, en 1989, à aujourd’hui.

«  La Cafo est issue d’un groupe d’éleveurs de volailles dont la volonté est de sans cesse progresser dans une production de volailles qualitatives, avec un juste prix pour l’éleveur  », a remarqué la présidente, qui est revenue sur les moments clés du groupe, positifs (obtention de l’IGP Volailles fermières de l’Orléanais en 1992) comme négatifs (grippe aviaire, redressement judiciaire, ou encore fermetures d’abattoirs).

«  Ma devise a toujours été Transparence, honnêteté, ténacité et équité, a-t-elle proclamé. Même si on a eu peur, on a réussi à remonter la pente… Or c’était loin être gagné, comme quoi quand on joue le collectif, quand on est tous à y croire, et que l’on ne baisse pas les bras, on fait des miracles  !  »

Bien que la Coopérative ait connu de «  grosses turbulences  », elle est actuellement dans une situation «  positivement stable voire croissante  », comptant quatre salariés et 98 producteurs adhérents, avec une surface totale de production de 92 300 m2 de bâtiments et 260 ha de parcours, pour un chiffre d’affaires annuel d’environ onze millions d'euros.

«  La Cafo représente 85  % des volailles fermières de l’Orléanais et plus de 85  % du parc est établi en Région Centre-Val de Loire, a précisé le directeur général, Jean-Pierre Cattin. Nous produisons neuf types de volailles Label rouge et la quasi-totalité de la production est abattue dans la région  ».

Toujours à la recherche de nouveaux éleveurs, afin de répondre à la demande croissante, la Cafo conduit des démarches engagées comme l’approvisionnement majoritaire auprès des partenaires régionaux (90  % de l’aliment), la commercialisation locale des productions et le développement de la distribution d’une gamme de volailles avec une identité régionale.

«  La filière avicole est compliquée, perpétuellement en mouvance, à nous de savoir évoluer, rebondir pour s’adapter. C’est vous qui faites le chemin de demain et si vous ne vous engagez pas d’autres le feront à votre place, a lancé la présidente, qui cherche quelqu’un pour lui succéder d’ici quelques années. On a des projets, j’ai des idées, peut-être qu’il y a des choses qui vont changer, mais ce qui est sûr c’est que ça sera toujours dans l’intérêt de tous ».

Afin de marquer cet anniversaire, chaque invité est reparti avec un superbe tablier blanc estampillé « Cafo 1989-2019 ». Un cadeau qui symbolise la future participation de Blandine Terrier, en tant qu’éleveuse, à la finale de l’émission Top chef début juillet, qui sera diffusée cet été sur M6.

Une opération qui a pour but de présenter au chef Philippe Etchebest et aux téléspectateurs la volaille Patte bleue, tout en faisant la promotion des volailles fermières de l’Orléanais.

Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages