Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

La chambre accompagne... la (re)naissance d'un vignoble dans les Yvelines

par Christophe Belhomme, mis à jour à 15:52
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La chambre accompagne... la (re)naissance d'un vignoble dans les Yvelines

Le beau village de Davron vient d'accueillir un premier vignoble de trois hectares qui donnera sa première récolte vers 2020. 16 000 pieds ont été plantés.

Historique ! C'est en présence de Thomas Robin, membre de bureau de la chambre d'Agriculture que la Winerie parisienne, chai urbain créé en 2015 à Montreuil (Seine-Saint-Denis), a inauguré mardi 16 mai, et pour la première fois depuis un siècle, de nouvelles vignes professionnelles dans les Yvelines. 

Le signe d'un renouveau pour la région et pour sa filière viticole.

Car au XIXe siècle, l'Ile-de-France était l'un des plus gros bassin de production français avec 44 000 hectares plantés autour de la capitale. Une production décimée par l'épidémie de phylloxéra.

Le village choisi, Davron, niché au cœur du département, a donc accueilli trois hectares de vignoble professionnel avec la plantation de 16 000 pieds composés de cépages chardonnay, chenin, merlot et pinot noir.

Une première récolte test est attendue dans deux ans afin d'estimer la maturité de la production, mais il n'y a guère de doutes à avoir : des études de sol et climatiques ont confirmé que les lieux légérement ventés à 100m d'altitude devraient permettre une bonne maturation des raisins sur ce sous-sol calcaire, ni trop sec, ni trop humide.

Pour mener à bien leur projet, Adrien Pelissié, Julien Brustis et Julien Bengué, les trois fondateurs de la Winerie parisienne ont bénéficié de l'appui constant de la chambre.

Il sexpliquent : « Nous avons appuyé toutes les démarches d'installation auprès de l'Etat et des collectivités locales pour faire en sorte que le projet puisse voir le jour, notre objectif est que cette exploitation devienne une tête de pont pour développer une nouvelle production dans nos départements franciliens. Les droits à plantation sont de 27 hectares, sept cette année et vingt de plus l'an prochain, dont 13 seront proposés à d'autres agriculteurs ».

Les premières vendanges sont annoncées à l'horizon 2020 et Julien Brustis table à terme sur 7 000 bouteilles à l'hectare. 

Le terrain va donc rester dans le monde agricole après la cessation d'activité de son dernier exploitant. Il a été acquis via un fonds départemental par l'établissement public foncier d'Ile-de-France (EPFIF) pour près de 425 000 euros.

Une cave sera construite pour doubler la production et permettre à d'autres vignerons de se lancer dans ce projet.

Des réunions d'information portées par la chambre sont d'ailleurs prévues l'hiver prochain... L'objectif de la chambre étant bel et bien de travailler en profondeur sur le renouveau de cette filière prometteuse... 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages