La Chambre régionale se dote d'un projet stratégique

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:32
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La Chambre régionale se dote d'un projet stratégique

La chambre régionale d'Agriculture du Centre-Val de Loire a tenu sa session vendredi 25 septembre. À l'ordre du jour : stratégie du réseau pour la période 2019-2025, conjoncture et relance de l'économie régionale agricole, et budget.

La session de la chambre régionale d'Agriculture du Centre-Val de Loire s'est tenue vendredi 25 septembre, sous la présidence de Philippe Noyau.

Trois thématiques ont été travaillées : la stratégie du réseau pour la période 2019-2025, la conjoncture et la relance de l'économie régionale agricole, puis le vote du budget rectificatif de région. Bruno Locqueville, Directeur régional de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, a clôturé les travaux de la session. 

L'occasion de tenir une conférence de presse de rentrée.

2020 est une année marquée par la pandémie de Covid-19, qui a impacté certains producteurs régionaux de produits non alimentaires et alimentaires, comme « le vin et tous les produits festifs  », pointe Philippe Noyau.

Les filières ont vu leurs circuits de commercialisation et débouchés bouleversés. «  Il est resté des bonnes traces de l'effet Covid sur les circuits courts, la vente à distance s'organise. Mais on a besoin de tous les circuits de distribution  », assure-t-il. 

Le président de la Chambre régionale, conscient que la pandémie pourra impacter les fêtes de fin d'année, affirme que « les filières viticoles, AOC, AOP doivent s'adapter et y travaillent. J'espère que les marchés de Noël pourront se tenir  ». 

Cette année aura aussi été marquée par des aléas climatiques qui ont porté préjudice aux récoltes, « plus la problématique des pucerons et de la virose  », ajoute le président.

Beaucoup d'agriculteurs rencontrent une situation très difficile  : les cultures d'hiver et les fourrages ont été pénalisés. La sécheresse se prolonge et affecte les cultures de printemps et l'implantation du colza.

Cette année difficile se cumule aux années 2016, 2017, 2018 et 2019. « Nous craignons une crise sociale. Nous veillons à pouvoir détecter les agriculteurs en difficulté  », poursuit-il.

À l'issue des élections Chambre en 2019, les chambres d'Agriculture de France ont élaboré un projet stratégique commun, qui doit être décliné par chaque Chambre de région.

En Centre-Val de Loire, ce projet stratégique a été validé en session et repose sur huit chantiers : l'agronomie, l'environnement, l'élevage, l'économie, les territoires, l'innovation, la communication et le réseau

Il s'intègre dans une conjoncture agricole régionale difficile. « Tous les chantiers sont importants, mais à mon sens le projet de l'innovation, la recherche et le développement est primordial. L'avenir de l'agriculture en dépend. Toutes les nouvelles technologies et innovations nous permettront d'avancer, nous avons besoin d'investissement collectif et d'innovation permanente pour continuer à produire en respectant l'environnement  », souligne Philippe Noyau qui espère «  que le plan de relance aidera les agriculteurs à investir dans ces outils  ».

Pour promouvoir son projet, la Chambre de région veut « porter l'accent sur la communication, notamment informer les politiques du projet stratégique  », assure Philippe Noyau.

Mais plus largement aussi. « Nous espérons pouvoir maintenir l'Open Agrifood qui nous permet de communiquer avec le grand public  », conclut-il.

Agnès Laplanche

Photo : Vendredi 25 septembre, à Orléans (Loiret). Philippe Noyau, président de la chambre régionale d'Agriculture, tient sa conférence de presse à l'issue de la session.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages