Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

La double face d'Albi

par Eric Young, mis à jour à 15:18
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La double face d'Albi

La cathédrale d'Albi (Tarn) séduit par l'incohérence surprenante de son extérieur et de son intérieur.

D'emblée, c'est un bâtiment austère qui domine la ville d'Albi, en Tarn.

De grands murs de briques rouges : on n'est pas vraiment dans le style flamboyant. Pour parfaire la rigidité, le plan ne forme pas une croix, comme pratiquement toutes les cathédrales, mais dessine une nef unique sans arc-boutant (grâce aux briques).

Voilà comment la cathédrale Sainte-Cécile d'Albi se présente à l'extérieur. 

Mais une fois entré, alors là, attention les yeux ! Les murs sont tous peints. Le jubé est encore debout. Les sculptures sont toutes maniérées. Les vitraux répandent une lumière assez mystérieuse sur les dorures.

En fait, en passant la porte d'entrée, on franchit deux siècles d'histoire.

Ce temps explique la différence flagrante d'architecture entre le dehors et le dedans. La construction de la cathédrale débute en 1282, juste après la répression de l'hérésie cathare.

Comme une des critiques formulées par les Cathares était déjà l'ostentation catholique, ces derniers construisent une cathédrale austère et massive.

Le temps de la construire, il s'écoule pratiquement deux siècles. Viennent alors les aménagements intérieurs. L'époque a changé.

Au début du seizième siècle, on entre dans la Renaissance. On fait venir des peintres italiens pour décorer les murs, d'autres peintres flamands pour représenter un immense Jugement dernier sur tout un mur.

À l'inverse des autres évêques, ceux d'Albi ne dépendaient pas du roi de France. Ils se sont donc sentis très libres de ne pas adopter les codes architecturaux du reste de la France.

Il en résulte un patrimoine singulier qui est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2010.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Festival de la Terre 2017

  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages