La FAV41 mise sur le collectif

par Doriane Mantez, mis à jour à 15:04
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La FAV41 mise sur le collectif

La Fédération des associations viticoles de Loir-et-Cher (FAV41) a tenu son assemblée générale le 19 juillet à Oisly.

Jeudi 19 juillet, une soixantaine de personnes étaient réunies à la salle des fêtes de Oisly pour assister à l’assemblée générale de la Fédération des associations viticoles de Loir-et-Cher (FAV41). 

« Pour la sixième année consécutive, les volumes sont en baisse d’environ 30 %, mais heureusement la qualité des vins de 2017 est excellente, aussi bien en rouge qu’en blanc », a annoncé François Cazin, viticulteur à Cheverny et vice-président de l’association, avant de poursuivre : « Les vignes de Loir-et-Cher sont très attirantes — situées à deux heures de Paris, près de nombreux sites touristiques, elles jouissent d’une image qualitative —, ce qui permet de trouver des repreneurs, pour la plupart hors cadre familial, une chance pour notre vignoble ».

Après avoir souligné la baisse du volume de capsules, la directrice, Isabelle Defrocourt, a rappelé l’obligation de la FAV de gérer l’observation de la flavescence dorée, soit près de 70 ha sur le département : « Compte tenu de sa forte propagation et des dégâts majeurs occasionnés sur la vigne, la lutte contre la cicadelle, vectrice de la flavescence dorée, est obligatoire. Elle est régie par un arrêté ministériel et complétée par des arrêtés préfectoraux. Pour être efficace, cette lutte doit être avant tout collective ».

La directrice a ensuite abordé le sujet du dépérissement du vignoble — avec près de 180 ha touchés sur les trois dernières années — et la mise en place d’un nouveau plan collectif pour 2019.

« Le travail sur ce nouveau plan collectif traduit une fois de plus la volonté de la filière d’agir à tous les niveaux, de manière concertée, avec des moyens à la hauteur des enjeux pour lutter contre les dépérissements. »

Au cours de cette matinée, de nombreuses personnes sont intervenues sur les deux sujets phares de cette assemblée générale : l'aide à la plantation 2018/2021 et la gestion de la main-d’œuvre en viticulture.

Sven Lecourtier, juriste endroit social de la FDSEA de Loir-et-Cher, a fait un point réglementaire sur le fonctionnement des groupements d’employeurs, les salariés détachés et l’auto-entrepreneuriat.

Selon la définition, le GE (Groupement d'employeurs) est une association regroupant plusieurs employeurs pour créer une structure unique qui emploie des salariés. « Mais attention, l’employeur c'est le GE et non pas les membres de l’association, qui sont eux des utilisateurs », a souligné le juriste, avant de lister les responsabilités de chacun, comme inscrire le salarié sur le registre du personnel avec la mention « mis à disposition par un groupement d’employeurs », ainsi que la dénomination et l'adresse de ce dernier.

Angélique Tessier, animatrice du service de remplacement de Loir-et-Cher (SRJA41) a complété cette intervention par la présentation d’un projet de création d’un groupement d’employeurs à l’échelle du département (mis en route en juillet de cette année) qui permet aux agriculteurs de bénéficier d’un appoint de main-d’œuvre à l’occasion de certains travaux, de la sécurité juridique du groupement et d’une charge salariale calculée en proportion du temps passé chez chaque membre et d’un service qui les décharge des tâches administratives qu’occasionne l’emploi d’un salarié.

Dans les conclusions, Arnaud Bessé, premier vice-président à la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, a rappelé « que la chambre d’Agriculture continue et continuera de soutenir la viticulture ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages