Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

La ferme Chaillotine bouillonne de projets

par Laurence Dupuis, mis à jour à 15:14
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La ferme Chaillotine bouillonne de projets

Depuis le printemps, une cueillette et un point de vente directe de fruits et légumes ont ouvert à Chailly-en-Bière. Gîtes, chambres d’hôtes, accueil de scolaires ou d’un public handicapé… sont autant de projets en cours sur la Ferme Chaillotine.

Trois ans après sa reprise par Ludovic Allard en 2012, la ferme Chaillotine est en évolution permanente. Depuis le printemps, une cueillette et un point de vente directe de fruits et légumes sont ouverts sur cette ancienne exploitation maraîchère qui fut aussi un temps un élevage porcin.

Cette ouverture n’est que la première étape d’une longue aventure menée par Camille Allard, son conjoint Tino et sa belle sœur Allison ; son frère Ludovic Allard, lui, s’occupe principalement des grandes cultures. Un salarié non familial vient compléter l’équipe.

Un premier printemps très pluvieux dès leur installation sur le site, et un sol argileux, les ont incités à mettre en place plusieurs techniques pour gérer le sol : des fossés ont été créés, l’irrigation totalement refaite et des arbres fruitiers plantés afin de fissurer le sol.

« Historiquement, la région comptait de nombreux vergers. Ces derniers n’étant pas courants sous forme de cueillette et afin d’élargir au maximum la gamme de fruits et légumes produits sur l’exploitation, neuf cents arbres ont été plantés sur six hectares », explique Camille Allard, qui est une jeune mère de famille.

Le verger demi-tige, composé de pommiers, poiriers, pêchers, pruniers et abricotiers, a produit ses premiers fruits en 2015. Ils sont commercialisés déjà cueillis. Un second verger, en basse tige cette fois-ci, sera accessible à la cueillette avec ses pommes, poires, prunes et cerises.

En parallèle, dès 2014, trois mille pieds de fraisiers ont été implantés — et autant récemment — ainsi que des pieds de différents fruits rouges et de rhubarbe. Cet espace est ouvert à la cueillette. Côté légumes, dès cette année, quatre variétés de pommes de terre et une gamme complète de légumes pour une clientèle chaillotine, barbizonnaise, bellifontaine et avonnaise étaient également proposées. Les cultures évolueront en fonction de la demande de la clientèle.

Fruits et légumes sont conduits en agriculture raisonnée et bénéficient de la marque « Saveurs Paris Ile de France » et bientôt du label « Bienvenue à la ferme ». La situation géographique idéale le long de la D607 (ancienne nationale 7), à quelques encablures d’une grande surface, les a aidés à lancer leur activité.

Dans le même temps, trois structures « La Ruche qui dit oui ! » font appel à eux. Et les invendus  enregistrés ont été donnés à une association caritative.

En parallèle, l’ancien corps de ferme est également en cours de réhabilitation. Deux logements familiaux, deux chambres d’hôtes et deux gîtes seront créés à terme.

Situés au rez-de-chaussée, les gîtes sont adaptés aux handicapés et comprennent un jardin privatif. Des démarches sont entreprises pour obtenir le label « Gîtes de France ».

Anciens éducateurs spécialisés, Camille Allard et Tino apprécient le contact d’où leur souhait de développer des activités d’accueil voire des stages à l’avenir — Camille a une formation de céramiste-potière...

Quant à Tino, il raconte : « Fatigué des institutions, j’avais envie de changer, mais j’ai besoin de contacts. Le retour à la nature, l’envie d’être chez soi et les projets de gîtes et d’accueil m’ont incité à me reconvertir. Proposer des séjours clé en main notamment destinés à un public d’handicapés serait une façon de revenir à notre métier d’origine sous un autre angle. »

Et Camille d’appuyer : « C’est un choix de vie ! » Mais d’autres projets fourmillent dans leur tête : l’installation de serres dès l’hiver prochain, l’ouverture d’une véritable boutique ou encore la transformation de produits via l’atelier en réflexion dans le cadre du projet Leader du PNR du Gâtinais.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Facebook de la ferme Chaillotine !

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages