La filière équine au cœur de l’agriculture

par Doriane Mantez, mis à jour à 16:55
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La filière équine au cœur de l’agriculture

Le Groupement hippique national a organisé son 12e congrès annuel et son assemblée générale fin mars à Nouan-le-Fuzelier.

Les 26 et 27 mars, le Groupement hippique national (GHN) a posé ses valises au Domaine de Chalès à Nouan-le-Fuzelier pour son traditionnel congrès annuel suivi de son assemblée générale.

Lundi matin, une soixantaine de délégués du GHN, venus des quatre coins de la France, ont été accueillis par les membres du comité directeur et le président Philippe Audigé. « Ce congrès 2018 est sous le signe du bonheur. Tout d’abord, le bonheur de vous accueillir. Et ensuite, parce que l’on parle beaucoup du bien-être animal et qu’il est aussi important de parler du bien-être du dirigeant, qui va de pair ! », a-t-il annoncé.

Fabienne Bondon, secrétaire générale, a rappelé que le GHN est le seul syndicat professionnel représentatif des centres équestres.

Cette association spécialisée de la FNSEA rassemble aujourd’hui 2 800 exploitations sur l’Hexagone. « Les services du GHN explosent, il y a de plus en plus d’accompagnement, mais de moins en moins d’adhésions. »

Afin de « marquer et insister sur la vocation agricole du GHN », Samuel Vandaele, administrateur de la FDSEA de Seine-et-Marne et secrétaire général de Jeunes Agriculteurs, est intervenu sur la question : 2019, élections chambre d’Agriculture : quels enjeux pour notre profession ?

« Tout le monde doit se sentir concerné par les élections chambre qui vont se dérouler début 2019. Le GHN, l’ensemble de ses adhérents et les centres équestres sont bien des agriculteurs ! », a-t-il souligné.

Après avoir détaillé le déroulement des élections, Samuel Vandaele a laissé la parole à Jean-Michel Buttner, représentant de la section cheval au conseil d'administration de la FDSEA de Seine-et-Marne, qui a expliqué comment il s’est investi au sein de la FNSEA en tant « qu’expert cheval » et l’importance de son rôle pour le bon développement de la filière équine.

« Le monde équin a une vraie valeur ajoutée à apporter au milieu agricole. Certes l’engagement demande du temps, mais je suis aujourd’hui satisfait de faire entendre ma voix et de participer à l’avenir agricole. », a-t-il expliqué.

La journée s’est poursuivie par l’intervention de Jean Cezard, nouveau directeur de l'Institut français du cheval et de l'équitation (IFCE), sur la politique actuellement menée par l'organisme et notamment sur sa nouvelle qualification d'Institut technique agricole.

Le deuxième jour de rencontres a été marqué par la venue de Mickaël Mangot, qui a présenté ses « leçons inattendues de l'économie du bonheur » aux dirigeants de centres équestres et par l’élection de trois nouveaux élus au comité de direction, pour une durée de neuf ans : Sarah Bourtembourg, Jean-Michel Buttner et Antoine Rabouan.

« Ce congrès relance la dynamique et montre que le monde équin a encore beaucoup à apprendre sur l’investissement syndical », a conclu le président.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages