« La force du syndicalisme, c’est le réseau »

par Laure Sauvage, mis à jour à 14:16
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
« La force du syndicalisme, c’est le réseau »

Laurence Fournier, secrétaire générale de la FDSEA 77, répond à nos questions sur l'opération solidarité paille

Horizons  : Face à la sécheresse et au manque de fourrage dans certains départements d’élevage, la FDSEA 77 a mis en place des opérations de solidarité paille avec deux départements. Pouvez-vous nous présenter ces opérations  ?

Laurence Fournier  : Dès fin juin-début juillet, face à la sécheresse et au manque de fourrage cette année, nous avons été sollicités par les départements de la Lozère et de l'Allier dans le cadre de l'opération solidarité paille mise en place par la FNSEA. Ces départements où l’élevage est important nous ont demandé si nous étions en capacité de répondre en partie aux besoins en paille de leurs éleveurs. Ce besoin s’élève à 500 tonnes pour la Lozère et 2000 tonnes pour l'Allier. Bien que ces demandes aient été très tardives et après nous être assurés que tous nos éleveurs seine-et-marnais étaient pourvus, nous avons fait le maximum pour répondre à leur demande. Deux secteurs ont été ciblés  : le canton de Nemours pour 200 hectares provenant de six exploitations dont la paille a été pressée par une entreprise seine-et-marnaise, et le canton de Mormant, avec près de 700 hectares.

Plus spécifiquement, comment se déroule l’opération menée sur le canton de Mormant  ?
Un appel à la solidarité a été lancé à tous nos adhérents du canton par mail et SMS dès que nous nous sommes entendus sur la méthode de travail avec l'Allier (contrat signé, chèque de caution reçu –23 euros/tonne – et «  pailleux  » choisi par l'Allier et contacté par nos services). Nos adhérents du canton de Mormant ont répondu très favorablement et au delà de nos espérances puisque nous avons atteint 671 hectares. J'ai même dû refuser des surfaces. De plus, chaque agriculteur a pu dire où il souhaitait que l'on mette la meule de paille pour qu'elle dérange le moins possible. Le «  pailleux  » entrepose son matériel dans une partie de ma cour de ferme et j'ai organisé son travail en fonction de l'avancement de la moisson des exploitants agricoles. Avec les fortes chaleurs de la semaine dernière, un gros travail de nuit a été réalisé. La pluie du week-end dernier nous a arrêtés dans notre élan, mais le travail a repris en milieu de semaine. L'enlèvement est aussi géré par le «  pailleux  ». Il doit se faire dans la foulée, j'y veille  ! Je remercie vivement tous nos adhérents d'avoir participé à cette opération de solidarité. La force du syndicalisme, c'est le réseau.

La semaine passée, alors que sévissaient des températures records suite à une période marquée par l’absence de précipitations, de nombreux incendies se sont déclarés dans des parcelles en chaumes ou au passage d’engins. Que conseille la FDSEA 77 en cette période de risque  ?

De nombreux incendies se sont déclarés la semaine dernière dans notre département. Ils ont été vifs, rapides et impressionnants pour certains. Sur place rapidement, les agriculteurs, avec leurs outils, et les pompiers ont travaillé ensemble pour arrêter ces incendies. Je les remercie. La FDSEA 77 a lancé des appels à la vigilance, et nous avons rappelé qu'il est important de bien nettoyer sa moissonneuse-batteuse, son tracteur, d'avoir des extincteurs à disposition, de prévoir des outils de déchaumage attelés dans les champs, de déchaumer au minimum sur 12 m de large le long des routes, de prévoir une tonne à eau ou son pulvérisateur rempli pour agir rapidement. Il en est de la responsabilité de tous.

L.G.-D.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages