Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

La Méditerranée, bassin de civilisation et berceau de l’agriculture

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:53
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La Méditerranée, bassin de civilisation et berceau de l’agriculture

À Marseille, le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée dédie un vaste espace à l’agriculture, de la Préhistoire à nos jours.

Par ces temps caniculaires, quelle meilleure idée pour le/la touriste en vadrouille à Marseille, que d’aller se ressourcer au Mucem, le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée ?

Outre de la fraîcheur, le site propose une galerie permanente qui met en avant la Méditerranée, à la fois berceau de l’agriculture, terreau des trois grandes religions monothéistes, lieu d’émergence des premières formes de citoyenneté et des premières routes du commerce.

L’espace dédié à l’agriculture est foisonnant. De fait, c’est dans la zone du Croissant fertile, au Moyen-Orient, que l’homme a commencé à utiliser la nature de façon raisonnée au IXe millénaire av. J.-C.

Ici, le visiteur découvre les différentes variétés de blé progressivement domestiquées par l’homme, par sélection et hybridation des espèces sauvages. Dès l’époque romaine, on extrayait l’amidon du triticum dicoccon et on le consommait sous forme de bouillie. Là, une collection de colliers et cloches de brebis : la Méditerrannée est aussi une terre d’élevage. Les moutons et les porcs ont été les premiers animaux domestiqués, suivis de près par les bovins.

Carafes, cruches, gourdes, gargoulettes pour l’eau et le vin, vases-silos pour les céréales, les récipients sont légion : en faisant des réserves, l’homme a commencé à s’affranchir de la dépendance avec son environnement.

Dès 6000 av. J.-C, il a commencé à mettre en place des systèmes d’irrigation. Au milieu de la pièce trône d’ailleurs un sakieh en bois trouvé à Fayoum, en Egypte. C’est une grande roue à eau qui était mue par la traction animale. Lors des crues du Nil, il permettait d’irriguer et fertiliser les terres cultivées.

Devenu agriculteur, l’être humain s’est placé au dessus de la nature. C’est là qu’il s’est créé des divinités supérieures qui veillent à l’équilibre du monde. Comme Cérès, déesse romaine de l’agriculture, des moissons et de la fertilité, dont voici une statue datant du début du premier millénaire av. J.-C.

Certains éléments ont de quoi surprendre. Peinte sur les parois de la grotte de Casquer,  dans les calanques de Marseille, serait-ce une représentation de pingouin ? Oui, et elle date de 19 000 av. J.-C. Car pendant la Préhistoire, quand l’homme était encore prédateur et nomade, le climat en Méditerranée était… froid.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Le glyphosate en questions

  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages