La mobilisation de cette semaine est un succès

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:22
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La mobilisation de cette semaine est un succès

À Paris, Tours et Vendôme, nous avons été nombreux à répondre à l’appel de la FNSEA et de JA pour continuer à mettre la pression sur le gouvernement et le Président Macron.

Merci à tous ceux qui ont su prendre de leur temps personnel pour l’intérêt de tous. Car la mobilisation paie.

À Paris le 27 novembre, après des échanges au plus haut niveau, nous avons obtenu un rendez-vous avec le ministre de l’Agriculture, Madame Anne de Bayser, secrétaire générale adjointe de l’Élysée, le conseiller agricole de Matignon et le cabinet du ministre.

Sur l’agribashing et les intrusions, le ministre a affiché un soutien sans faille aux agriculteurs face à la stigmatisation. Des échanges sont en cours avec la Garde des sceaux pour durcir les sanctions pénales contre les entraves aux activités agricoles. Une convention entre syndicalisme-gendarmerie sera signée dans les tout prochains jours avec le ministre de l’Intérieur.

Sur les EGA : il a réaffirmé sa volonté de mettre la pression sur les acteurs, notamment dans le cadre du comité de suivi des relations commerciales qui se tiendra le 5 décembre prochain. L’Élysée a affirmé clairement que le gouvernement ne changerait rien à la loi avant la fin des expérimentations afin de donner toutes les chances de réussite à la construction du prix en marche avant. Le ministre s’est dit déterminé à hausser le ton pour forcer les acteurs à mieux redistribuer la valeur au sein de la chaine alimentaire.

Sur les contraintes et distorsions de concurrence, les discussions ont été vives sur le sujet des ZNT.  En premier lieu, le ministre a affirmé que le délai de prévenance ne sera pas obligatoire et s’inscrira dans le cadre des bonnes relations entre agriculteurs et riverains notamment dans le cadre des chartes.

En deuxième lieu, le gouvernement examine en ce moment même la réduction du nombre de substances concernées par les dix mètres incompressibles, ce qui est une de nos attentes fortes. 

En troisième lieu, le ministre a affirmé que « la position du gouvernement est de s’appuyer sur la science, rien que la science, toute la science. Ainsi, si la science dit zéro mètre, le gouvernement dira zéro mètre. » La réunion s’est achevée sur l’accord du ministre d’exprimer publiquement cette position.

À Vendôme, la FNSEA et JA 41 ont rencontré Julien Turenne, conseiller agricole auprès du Premier ministre. En plus de revenir sur tous ces sujets, un focus important a été fait sur la gestion de l’eau et le stockage collectif, en vue de la cellule eau organisée par le préfet ce 29 novembre.

Un rendez-vous a été acté avec le Premier ministre mardi 3 décembre matin pour poursuivre les discussions autour des thématiques de nos revendications.

Vous avez sûrement vu que certains secteurs, comme le BTP, sont en train de se mobiliser contre la suppression de l’exonération de taxe du gazole non routier. Encore une fois, il est utile de rappeler que la FNSEA a obtenu, pour 3 ans, le maintien de l’exonération de la TICPE pour le secteur agricole. Cela représente environ 2 500 euros d’économies pour une exploitation de 100 ha.

Les avancées sont là, bien réelles. Restons tous mobilisés !

Florent Leprêtre (président FNSEA CVL) et Bertrand Petit (secrétaire général), Didier Delory (président FNSEA 41) et Josselin Ragot (président JA 41)

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages