La moisson 2019 fait le plein de céréales à paille

par Laure Sauvage, mis à jour à 14:17
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La moisson 2019 fait le plein de céréales à paille

Année « atypique », la moisson 2019 affiche de beaux résultats pour les céréales à paille en Loir-et-Cher. Les récoltes d’orges d’hiver et de printemps, blé tendre et blé dur sont de bonne qualité et avec un bon rendement.

Alors que la moisson s'achève, les premières conclusions de la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher révèlent 2019 comme l’année des céréales à paille. Annoncée comme une année «  atypique  » par le président Arnaud Bessé, 2019 affiche un bilan très contrasté avec des récoltes en céréales correctes, très mitigées en colza et catastrophiques en cultures de printemps.

Globalement, la faible pluviométrie a avantagé les cultures sèches et affaibli les cultures fourragères, de printemps, mais aussi le colza.

Classée comme une année «  maudite  » pour le colza, «  la plus mauvaise année depuis 2002   », avec un manque de 10 000 ha comparé à une année normale, cette récolte soulève de grosses questions sur les rotations.

«  Les nombreux problèmes qui affaiblissent cette culture de rotation (ravageurs, adventices, gel de printemps, excès de chaleur…) poussent de plus en plus d’agriculteurs à la remplacer par des cultures de printemps  », souligne le président. «  Or, celles-ci ont également rencontré de lourds problèmes cette année  ».

L’orge tire son épingle du jeu avec de «  beaux résultats  » pour celle d’hiver et une «  superbe récolte  » pour celle de printemps, tant en qualité qu’en quantité. «  Dévalorisée par les bons rendements de l’orge de printemps, celle d’hiver partira sans doute en nourriture pour les animaux  », note Arnaud Bessé avant d’ajouter que «  l’orge de printemps est préférée par le marché brassicole  ». Ce qui rend le marché des orges d’hiver plus compliqué et en fait légèrement baisser son prix, de l’ordre de 10 euros la tonne.

Le blé tendre, culture majoritaire dans le département avec 86 000 ha, affiche des rendements corrects avec une bonne qualité  : 75 quintaux/ha de rendement estimés. Pour le blé dur, les résultats sont «  corrects  » avec 70 quintaux/ha, mais la qualité est «  exceptionnelle  », de quoi ravir ceux qui l’ont semé.

Par contre, «  c’est la catastrophe  » pour les cultures de printemps. Maïs, millet, tournesol et sorgho ont eu des difficultés d’implantation liées à la sécheresse, aux ravageurs (corbeaux, pigeons) et à l’enherbement. «  La majorité de ces cultures sont non-irriguées car elles permettent de faire de la rotation pour aller dans la transition agricole  », explique Arnaud Bessé. «  Cette année, la météo est contre la biodiversité. Elle fragilise et remet en cause les systèmes agricoles  ».

Enfin, la chaleur et la sécheresse ont rendu la situation des prairies «  encore pire qu'en 2018   » avec des pertes pouvant aller jusqu’au moins 70  %, notamment sur le secteur du Cher.

«  Après deux années de sécheresse, les prairies sont en grande difficulté  » annonce-t-il, inquiet. «  S’il ne pleut pas, la situation va être très tendue à l’entrée de l’hiver… Ce qui pose une forte interrogation sur le devenir des prairies  ».

Et bien sûr, c’est également compliqué pour le maïs fourrager, dont un tiers seulement des 5 000 ha est irrigué.

Le président de la Chambre a terminé ce bilan par un «  appel à la solidarité  » entre les céréaliers et les éleveurs, «  pour se soutenir dans ces moments difficiles  ». «  Les solutions pour l’agriculture de demain se cherchent ensemble  ! C’est le mantra de la chambre d’Agriculture  : seul on peut s’en sortir, mais ensemble nous sommes forts pour aller plus loin  ».

Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages