La perle du Diamant

par Laure Sauvage, mis à jour à 23:33
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La perle du Diamant

À quelques kilomètres de la pointe du Diamant (Martinique) se dresse un îlot rocheux, à la fois emblème de la ville et curiosité historique et naturelle.

Sud de la Martinique, 15 h 30. Les virages en épingle à cheveux se succèdent pendant des kilomètres sur la D37, entre Les Anses-d’Arlet et le village du Diamant. Touffeur et pénombre, verdure tropicale. Soudain la vue se dégage et l’oeil respire. Posé sur la mer des Caraïbes, le rocher du Diamant semble scintiller au soleil.

Ce roc basaltique de 172 mètres de haut est un ancien volcan né il y a presque un million d’années. Une érosion intense a ensuite façonné ses flancs abrupts, jalonnés d’éboulis que retiennent les racines des figuiers maudits.

Le Rocher a longtemps servi de lieu de recueillement aux marins pêcheurs. En 1671, des habitants y aperçurent une étrange créature – longs cheveux gris, torse d’homme, queue fourchue à la place des jambes – qu’ils surnommèrent «  l’homme marin  » mais qui pourrait n’avoir été qu’un phoque de la Jamaïque, une espèce aujourd'hui disparue.

La place stratégique de l’îlet lui a fait jouer un rôle majeur lors des guerres napoléoniennes. Début 1804, alors que la France et l’Angleterre bataillent pour le contrôle des Antilles, l’amiral anglais Samuel Hood s’empare du Rocher.

Une garnison d’une centaine d’hommes s’installe sur ce site inhospitalier, le fortifie, l’aménage et va pendant des mois harceler les navires français qui arrivent en Martinique via le canal de Saint-Lucie.

La flotte franco-espagnole reprendra le contrôle du Rocher le 2 juin 1805. Quelques pièces d’artillerie anglaises, toujours présentes sur l’îlot et visibles depuis le Diamant, témoignent de cet épisode.

Le Rocher est protégé depuis 2004. On n’y débarque plus, mais on peut l’approcher avec masque et tuba pour observer oursins-crayons, poissons-papillons, tortues vertes.

Il abrite plus d’un millier d’oiseaux marins, et serait le dernier refuge d'un reptile endémique de l’archipel  : la couresse de la Martinique.

Laure Sauvage

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages