Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

La préfète prend contact avec l'agriculture eurélienne

par Hervé Colin, mis à jour à 11:51
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La préfète prend contact avec l'agriculture eurélienne

Le 17 mars, quatre jours après sa prise de fonctions, la préfète d'Eure-et-Loir, Sophie Brocas, a visité une exploitation du Gué-de-Longroi et rencontré les présidents de la FDSEA, de Jeunes agriculteurs et de la chambre d'Agriculture.

« En vous écoutant je vous comprendrai mieux et en vous comprenant, je serai plus efficace pour être votre ambassadeur, votre relais », a déclaré la préfète d'Eure-et-Loir, Sophie Brocas, le 17 mars au sein de l'exploitation de Pascal Laya au Gué-de-Longroi, après avoir écouté le portrait de l'agriculture départementale brossé par Éric Thirouin, Jean-Michel Gouache et David Faucheux, les présidents de la chambre d'Agriculture, de la FDSEA et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir.

Il s'agissait là du premier contact concret de la représentante de l'Etat avec le monde agricole eurélien, quatre jours après sa prise de fonction.

Cette première rencontre a commencé par une petite présentation de la ferme dont le parcellaire morcelé s'éparpille sur quelques kilomètres à la ronde : « Je n'ai rien autour, ce qui complique un peu le travail », a affirmé l'exploitant.

Il explique à la représentante de l'État qu'il travaille en semis simplifié, sans labour donc, depuis vingt ans, qu'il fait ses traitements en bas volume, qu'il n'a pas d'enfant qui souhaite reprendre et qu'il se demande s'il va investir.

Il parle de la proximité de la région Île-de-France qu'il considère comme un handicap : « Ce n'est pas facile d'expliquer ce que l'on fait aux gens qui viennent de la ville », a-t-il conclu.

Ensuite, les trois présidents se sont relayés pour dresser un panorama de l'agriculture eurélienne et de quelques unes de ses problématiques.

Éric Thirouin a rappelé : « la dégradation de la situation économique que subit le département avec la baisse des prix et du soutien depuis 2012... Mais cette année, 90 % des agriculteurs seront en négatif. Vous êtes bienvenue dans un département en crise énorme, avec un aspect structurel et un aspect conjoncturel sans précédent ».

De son côté, Jean-Michel Gouache a fait le tour d'horizon des points de vigilance comme le remembrement consécutif au chantier de l'A154 et les compensations qu'il va engendrer, la carte des cours d'eau, la préservation du foncier et la Pac.

Sur le sujet des Surfaces d'intérêt écologique (SIE), Éric Thirouin a repris la parole : « Si l'interdiction d'intrants sur les cultures qui n'ont pas besoin d'azote passe, c'est la mort de la filière protéagineuse en Eure-et-Loir. Si les intercultures courtes disparaissent aussi, ça équivaut à refaire de la jachère sur cinq, six ou sept pourcents de leur surface pour tous ceux qui sont en blé-orge-colza... »

« Quand on arrive ici, on a des images qui collent dans la tête : l'Eure-et-Loir ce sont des grands céréaliers, qui vont très bien et qui pleurent... Et qui polluent... Ça veut dire qu'il faut passer de l'autre côté du miroir, venir vous voir, vous écouter. J'ai compris que vous aimiez votre métier et que vous étiez des acteurs économiques importants. Que vous étiez prêts à modifier vos pratiques, trouver la voie entre la réalité économique et le respect de l'eau et de l'environnement... Et qu'il faut changer le regard sur vous », a résumé Sophie Brocas, tout en remerciant tout le monde d'avoir pris le temps pour ce premier rendez-vous.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages