Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

La Région détaille sa nouvelle politique agricole

par Laure Sauvage, mis à jour à 13:58
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La Région détaille sa nouvelle politique agricole

François Bonneau, le président de la Région Centre Val-de-Loire, a présenté les trois axes de la nouvelle politique agricole régionale.

Introduire plus de transversalité entre les politiques de filières agricoles : voilà l'intention de la nouvelle politique agricole régionale.

Deux jours après son adoption en séance plenière, le président de la Région, François Bonneau, l'a présenté devant les agriculteurs réunis au domaine de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher) le 2 juillet.

« L'agriculture régionale est un investissement d'avenir mais elle compte de nombreux paradoxes. De grandes quantités mais peu de prix. Des circuits de proximité mais une force internationale. La liste est longue. Notre penchant naturel est d'opposer les modèles. C'est une erreur. Nous devons surmonter ces contradictions grâce au dialogue  », explique Jean-Pierre Leveillard, le président de la chambre régionale d'Agriculture.

François Bonneau enchaîne :  « C'est dans cet état d'esprit que nous avons accompagné quatorze filières depuis deux mandats grâce aux Cap'filières. Nous allons continuer, bien sûr, mais nous voulons introduire plus de transversalité dans un esprit de simplification.  »

Une fois qu'on a dit ça, on ne sait pas trop de quoi il s'agit. La Région a organisé un forum spécialisé, le 10 mai 2016 à Bourges (dont voici le bilan) pour déterminer les politiques prioritaires.

Il en est ressorti trois axes qui sont les composantes de la nouvelle politique agricole régionale.

Le premier axe concerne la transition agroécologique.  « Nous ne l'envisageons pas comme une opposition entre la production et l'écologie mais plutôt comme un moteur pour l'agriculture régionale  », explique François Bonneau.

Si cette intention parle d'accélérer les conversions en agriculture biologique, elle parle aussi de l'innovation agronomique pour, entre autres, s'adapter au changement climatique.

La deuxième partie de la politique régionale touche à l'humain. On y retrouve le soutien à l'installation, la formation, l'aide aux audits stratégiques d'exploitation et les ressources humaines.

Enfin, la nouvelle politique agricole régionale se conclura par un effort conséquent pour développer les circuits courts.  « Ce ne sera pas magique, bien sûr, mais c'est un chemin pour tisser à nouveau des liens forts avec le consommateur  », énonce François Bonneau.

Interrogé après cette présentation, le président de la FRSEA Centre, Eric Thirouin, estime que  « c'est un moment important que nous vivons parce que la Région est incontournable dans la gestion de l'agriculture. L'institution a pu se rendre compte, avec la crise de l'année dernière, de la fragilité des exploitations. Elle se rend compte qu'il faut augmenter le soutien direct aux agriculeurs.  »

Jean-Pierre Leveillard rebondit :  « François Bonneau l'a souligné dans sa présentation. L'agriculture régionale paraissait solide. Ce qui explique le retard qu'a pris la Région dans la mobilisation des montants de type Feader ou autres. Mais la situation a changé en 2016. Il devient urgent de faciliter les projets et la Région a compris que cet enjeu était de sa responsabilité.  »

Eric Thirouin approuve mais place un bémol :  « On voit que, dans la Région, il existe des débats sur les orientations : bio, conventionnel, export, proximité, etc. L'agriculture devra relever tous les défis mais les agriculteurs devront être aidés parce qu'ils vivent une crise qui les empêche de mener tous les chantiers de front.  »

Eric Young

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages