Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

La Scael se sort bien de l'exercice

par Hervé Colin, mis à jour à 10:30
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
La Scael se sort bien de l'exercice

À l'issue de son assemblée générale statutaire, le groupe coopératif Scael a organisé le 8 décembre, salle Ravenne de Chartrexpo à Chartres, sa désormais traditionnelle réunion d'information.

« En début de campagne, nous nous demandions bien ce que nous allions faire avec cette récolte... Mais nous avons réussi à tout vendre et à bien le vendre, parce que nous sommes dans un système coopératif, qu'il y a eu un gros travail dans les silos et avec Lecureur », a relevé Philippe Voyet, le président du groupe coopératif Scael, en ouverture de sa réunion d'information le 8 décembre.

Celle-ci s'est déroulée comme l'an passé, dans une salle Ravenne de Chartrexpo à Chartres pleine des collaborateurs et des adhérents délégués de la coopérative.

Le directeur du groupe coopératif Scael, Cédric Burg, a poursuivi le bilan de l'exercice 2014-2015 : « S'il fallait la qualifier, je parlerais d'année dense. Il y a eu beaucoup de dossiers à traiter, dont celui sur la filière Bletanol et la qualité atypique. Nous ne pouvions pas rêver pire pour la mise en place de notre union de commercialisation Terris union... Mais elle a fait un excellent travail. »

Sur ce point, le président a ajouté : « Il est nécessaire d'avoir une structure solide de proximité. Elle a permis de bien commercialiser nos produits... »

Au sujet de l'affaire Blétanol, qui tient en haleine le groupe depuis quelques années : « Maintenant, c'est dernière nous », a lancé Cédric Burg. « Ce dossier a été très chronophage et frustrant. Nous avons dépensé beaucoup d'énergie à le défendre. Et au final, si le jugement ne nous donne pas vraiment tort, il ne répond pas à la question posée sur la filière au-delà de 2017... » 

Après ce tour d'horizon effectué par « l'exécutif à deux têtes de la Scael », comme l'a dénommé Sabine Quindou — qui a animé la réunion comme l'an passé —, l'ensemble des directeurs de pôle est monté sur scène pour détailler le rapport d'activité du groupe.

Ainsi Guillaume Papillon, en charge de la distribution grand public, a fait part de la poursuite de la Scael dans sa volonté de rendre « plus sexys les magasins Gamm vert ».

Le pôle semence a enregistré une hausse de son chiffre d'affaires, soutenue par la progression du marché des Cipan. Son directeur, Alain Aurejac, a pointé que l'activité de Carneau « serait transférée à Semences de France afin de lui donner une dimension stratégique suffisante ».

La Scael a enregistré en 2014 l'une des meilleures collectes de ces cinq dernières années, avec plus de huit cent mille tonnes, dont plus de la moitié en blé tendre : « Et à la fin, il ne restait plus un kilo à vendre », a souligné le directeur du pôle, Vincent Ragot.

Le chiffre d'affaires du secteur approvisionnement s'est élevé à 57,5 millions d'euros, en légère baisse donc, en raison d'une consommation moindre d'engrais de fond et d'amendements (P et K). En revanche, les ventes de produits de protection des plantes et plus particulièrement des désherbants (+12 %) ont fortement progressé.

D'un point de vue plus comptable, le chiffre d'affaires consolidé s'élève à près de 790 millions d'euros et l'excédent brut d'exploitation se chiffre à un peu plus de douze millions d'euros, « un chiffre que nous surveillons comme le lait sur le feu. Mais nous avons une puissance financière excellente », s'est réjoui Cédric Burg. Ce qui a permis au groupe d'investir plus de douze millions d'euros sur l'exercice.

« Cependant, le conseil d'administration a toujours la volonté de réduire nos coûts d'intermédiation. Nous devons faire évoluer les outils. Nous avons beaucoup de silos, trop... Il nous paraît indispensable de baisser nos coûts logistiques pour gagner au moins deux euros la tonne », a conclu Philippe Voyet.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages