« L’activité est repartie »

par Laure Sauvage, mis à jour à 18:12
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
« L’activité est repartie »

Éleveur caprin à Couffy (Loir-et-Cher), Philippe Poirier transforme son lait en fromage AOP Selles-sur-Cher.

«  Je possède 600 chèvres pour une production annuelle de 600 000 litres de lait. Nous en vendons 400 000 à la coopérative d’Anjouin (Indre). Celle-ci fabrique du fromage AOP Selles-sur-Cher. 200 000 litres sont transformés chez nous. Ce système offre de la souplesse.

Le week-end, nous donnons plus de lait à la coopérative. Cela évite de travailler à la fromagerie le dimanche. (…)

L’emprésurage du lait, c’est-à-dire l’ajout d’un coagulant pour obtenir du caillé, a lieu tous les jours. Cela est suivi du moulage, du salage et de l’affinage. (…)

L’aire d’appellation Selles-sur-Cher se situe en vallée du Cher et déborde un peu dans le Berry. Nous avons un cahier des charges pour l’alimentation des chèvres et un autre pour la fabrication du fromage. Selon le premier, l’alimentation doit provenir à 75  % de la zone. Au nom du bien-être animal, nous respecterons une surface minimale. Les bâtiments sont éclairés et aérés. En production fermière, le caillé congelé est interdit. Nous utilisons systématiquement du lait frais. Dix jours d’affinage avant l’expédition sont obligatoires. Nous devons également respecter la forme du fromage, le salage, etc. (…)

Visuellement, le Selles-sur-Cher est un fromage de dix centimètres de diamètre et de trois centimètres d’épaisseur pour un poids de 150 grammes. Dans le commerce, il est vendu environ trois euros. (…)

En 1995, nous avons créé un Groupement d’intérêt économique (GIE). La structure compte dix-huit producteurs fermiers des cinq appellations du Centre-Val de Loire. Nous sommes référencés dans trois enseignes de la grande distribution  : Carrefour, Leclerc et Auchan. Nous vendons également à des grossistes à Paris, Lyon (Rhône), Toulouse (Haute-Garonne), Bordeaux (Gironde), Nantes (Loire-Atlantique), etc. (…)

Pendant les trois premières semaines de confinement, nous n’avions quasiment plus de commande car la grande distribution avait fermé les rayons coupe. Seul le libre-service fonctionnait. Quant aux grossistes, ils fournissaient les restaurants. Or ceux-ci étaient fermés. Les gens qui faisaient les marchés ne travaillaient plus non plus.

Aujourd’hui, l’activité est repartie. Quant à la coopérative, elle a toujours accepté notre lait. A priori, elle a des débouchés. (…)

Au sein du GIE, certains ont fabriqué des tommes pour déstocker. Sur notre exploitation, pour la moitié du troupeau, nous sommes passés de deux traites par jour à une seule. Cela a permis de réduire la production de lait de 25  %.

Pendant trois semaines, les deux salariés de la fromagerie ont travaillé à mi-temps car nous fabriquions moins de fromages. Deux enseignes de la grande distribution qui savaient que nous avions du stock viennent de passer de grosses commandes. Espérons que les fromages se vendront bien  ! (…)

Diversifier ses débouchés est important. Si nous n’avions eu que les ventes à la ferme et les marchés locaux, nous n’aurions rien vendu pendant deux mois  ! (…) Le Covid-19 n’a pas eu d’impact sur nos charges puisque le prix du pétrole a diminué.

En revanche, lors d’autres crises, les prix du pétrole et des aliments ont flambé. D’où l’intérêt d’être autonomes en produisant les aliments nous-mêmes.  »

Propos recueillis par J.O.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages