Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

L’agriculture de demain se structure en région

par Laure Sauvage, mis à jour à 15:27
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
L’agriculture de demain se structure en région

Trois organismes, nés ou rayonnant en Centre Val-de-Loire, commencent à se structurer en pôle régional spécialisé dans les technologies du numérique appliquées aux productions végétales.

C’est un premier pas vers un pôle régional dédié à l’innovation en agriculture. L’Orléanais Agreen tech valley, le Dunois Les champs du possible et l’Angevin Végépolys ont organisé un événement commun jeudi 23 mars, à Châteaudun.

Ce « forum e-végétal »  était consacré aux technologies du numérique au service des productions végétales.

Le conseil régional du Centre Val-de-Loire a prévu d’amplifier son soutien si la structuration se poursuit. « En agriculture, il y a une culture de l’innovation ; l’ambition est de faire de la région un pilier dans ce domaine », indique Pierre Commandeur, conseiller régional délégué à l’économie numérique.

Pour ce faire, Harold Huwart, le vice-président de la région chargé des questions économiques, insiste sur l’importance de mettre en place « un pôle structuré et articulé, qui porte des projets au niveau communautaire ».

Cette structuration vise à gagner en compétitivité. Christian Saguez, vice-président d’Agreen tech valley, note : « Si on ne s’organise pas pour aller vers ces secteurs du numérique, on va se faire doubler ! On doit savoir collaborer, fédérer, organiser, parler d’une seule voix… ».

Ceci, en « raisonnant de façon globale », « sur tout le cycle de vie de la culture, de la semence au consommateur ».

Gino Boismorin, directeur de Végépolys, pointe le défi qui guette : « C’est plus simple de se regrouper pour des start-ups que pour des structures installées comme les nôtres. Il va falloir révolutionner nos approches pour se dire que le plus important, c’est le service qu’on rend. »

Il suggère la « fertilisation croisée » : « trouver une solution à nos problématiques agricoles grâce à d’autres secteurs, mettre de l’Airbus sur les charrues ! ».

Eric Thirouin, vice-président du campus Les champs du possible, évoque un changement de paradigme : désormais, « l’idée n’a de valeur que si elle est partagée. L’open source permet de se développer plus vite. En région Centre, il y a une volonté de travailler en réseau pour aller plus loin ensemble. »

Se grouper pour aller plus loin ensemble, c’est aussi le credo de Pierre-Antoine Foreau et Mickaël Jacquemin, qui sont intervenus lors du « forum e-végétal ».

Le premier, fondateur de comparateuragricole.com, représentait La ferme digitale, une association de treize start-ups du numérique appliqué à l’agriculture.

« Avec le digital, on veut capter des agriculteurs, des consommateurs, de nouveaux clients. Notre ambition est de faire naître une émulsion, d’y aller tous ensemble », témoigne le jeune homme.

Quant au second, il a créé echangeparcelle.fr et représentait le jeune collectif #cofarming : six start-ups qui proposent aux agriculteurs de partager du matériel, des terres, des conseils, des données technico-économiques, des fourrages ou des livraisons.

Il analyse : « Se regrouper est plus simple, on utilise internet comme outil de mise en relation. Avec nos dispositifs, la France est devenu un village ! ». Pour lui, le maître-mot est le partage : « Partagez au maximum, la propriété est secondaire ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages