L’art du couteau par Marcel Covello

par Doriane Mantez, mis à jour à 16:48
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
L’art du couteau par Marcel Covello

Le coutelier-forgeron Marcel Covello façonne des couteaux d’art mêlant technique, créativité et audace, dans son atelier à Romorantin-Lanthenay, en Loir-et-Cher.

Depuis quinze ans, Marcel Covello imagine, façonne et forge des « outils tranchants d’exception » dans son atelier, avenue de Paris à Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher). Coutelier-forgeron de métier, il « unit intimement le minéral de l’acier des lames forgées au végétal ou à l’animal des manches et des fourreaux ». 

Sa passion pour les couteaux et son plaisir de travailler la matière brute l’ont conduit à se lancer dans l’aventure de l’artisanat d’art dès l’an 2000. « Je suis attiré depuis longtemps par les objets tranchants. Mes différentes expériences professionnelles en mécanique de précision et dans l’industrie métallurgique ont fait mûrir en moi le projet de créer ma propre activité de coutellerie d’art », explique-t-il.

Après cinq semaines de stage chez Jean-Jacques Astier, un coutelier-forgeron à Tournon-sur-le-Rhône (Ardèche), Marcel Covello a appris les rudiments du travail de la forge — manier le marteau et l’enclume — pour façonner l’acier et créer des pièces uniques : « C’est un travail à chaud traditionnel. Je forge les lames avec l’idée d’apporter une meilleure fonctionnalité, plus de résistance et une forme esthétique. »

De l’idée au croquis jusqu’à la forge, l’artisan emmène cet objet du quotidien vers l’objet d’art. « J’aime l’objet couteau, je ne me focalise pas sur son utilisation potentielle, j’essaye constamment de le sortir de sa fonction purement utilitaire, qui reste pour moi relativement secondaire. Je crée et je fabrique des outils tranchants, de beaux objets, et de temps en temps des couteaux d’exception : des objets d’art. »

Spécialisé en couteaux à lame fixe, il travaille généralement sur quatre à cinq modèles différents en même temps et compte de six à soixante heures de travail par pièce. Il détaille : « Je commence par forger la lame dans un acier au carbone, puis viennent les opérations d’émouture et de pré-polissage, les traitements thermiques, le polissage final, l’affûtage et enfin le montage des matériaux du manche et les finitions. »

Tout comme pour la lame, l'artiste est inspiré pour le manche et le fourreau : « J’aime créer des contrastes avec les variations et les nuances de tons et de textures que m’offrent les différentes matières, la corne, l’os, les matériaux composites et le bois, qu’il soit local, exotique ou précieux. »

Pour les étuis de cuir, Marcel Covello travaille en collaboration avec un sellier de Mer (Loir-et-Cher).

Chez ce Romorantinais, chaque couteau est exceptionnel, baptisé d’un nom et signé d'une petite fraise sur la lame « pour apporter encore plus d’authenticité et d’unicité ».

Des couteaux artisanaux qui ont bien sûr un prix : entre 150 et 1 500 euros. « Les clients sont souvent effrayés par le prix, aussi bien que par l’objet », s’amuse-t-il.

Que l’on soit collectionneur, utilisateur ou amateur de beaux objets, Marcel Covello vous accueille, à l’atelier ou dans son espace d’exposition, pour concevoir avec vous votre couteau sur-mesure. « Je travaille spontanément mais aussi sur commande à partir d’un dessin, d’un croquis ou même d’un simple concept. Tous mes couteaux sont totalement personnalisables, depuis la forme et la taille de la lame, de la garde, jusqu’au choix des matières du manche et du dessin de l’étui », conclut-il.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages