Le bonheur est dans les pâtes de la Ferme du Chat blanc

par Laure Sauvage, mis à jour à 18:30
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le bonheur est dans les pâtes de la Ferme du Chat blanc

Entre pédagogie et divertissement, la Ferme du Chat blanc a attiré la foule à Maves, dimanche 8 septembre.

Dimanche dernier, la population a au moins triplé à Maves  ! La cause  ? L’opération portes ouvertes de la Ferme du Chat blanc. Benoît Lonqueu, sa femme Astrid et leur fils Pierre-Louis ont organisé une journée pleine de convivialité pour faire découvrir aux visiteurs leur atelier de fabrication de pâtes, mais aussi un marché fermier sur place, de nombreuses animations et un spectacle loufoque.

«  C’est génial que le public ait répondu présent, se réjouit Astrid Lonqueu. On est heureux que les gens soient demandeurs de produits locaux, qu’ils s’intéressent au métier et cherchent à savoir comment sont fabriqués les aliments  ».

Toute la journée, la famille a fait fonctionner sa machine à pâtes, capable de produire 400 kg en une demi-journée.

Achetée il y a un an, elle produit plus de pâtes et de meilleure qualité  : «  En quatre heures, on produit autant que ce que l’on faisait sur cinq jours auparavant, explique Pierre-Louis Lonqueu.

L’extrudage sous pression élimine les éventuelles petites bulles dans la pâte, et le préséchage et séchage de 19 heures à 50 °C conservent les qualités nutritionnelles  ».

Coquillettes, torsades nature, pâtes aromatisées avec des extraits végétaux… La gamme ne cesse de s’étoffer, conçue pour moitié à partir du blé dur cultivé sur l’exploitation (20 tonnes), et pour l’autre moitié en bio, à partir d'une production achetée à une ferme voisine. «  Cette année, nous avons entamé la conversion en bio d’une trentaine d’hectares, précise Benoît Lonqueu. Donc dans deux ans, l’intégralité de la production se fera avec nos blés  ».

Créé en 2015 pour permettre l’installation de Pierre-Louis, cet atelier a su changer d’échelle, notamment pour «  répondre à la demande croissante de produits locaux dans les cantines scolaires  ».

Comme l’a souligné Nicolas Perruchot, président du conseil départemental, «  manger local commence à avoir du sens en Loir-et-Cher  !  ».

Pour le maire de Blois, Marc Gricourt, «  on a encore un gros travail devant nous sur l'approvisionnement en local. Mais il y a eu une grosse avancée, surtout quand on sait que tous les collèges, toutes les cantines de la ville sont alimentés en produits locaux  ».

La journée s’est terminée par un véritable hymne à la Beauce, avec le spectacle déjanté des artistes de la compagnie Jean et Faustin de Suèvres.

Basile et Babette, de leur vrai nom Fred et Juliette, convient le public à découvrir l’histoire, les lieux, les anecdotes et le quotidien de la Ferme du Chat blanc. En chanson, les deux clowns prônent le bien-être à la ferme, la valorisation du monde rural et bien sûr la consommation locale  : «  Il est entré dans ton cœur, le paysan bonheur… On te le dit, le local c’est la vie  !  »*.

Doriane Mantez

*Prochaine et dernière représentation  : ce samedi 14 septembre à 14  h 30, Ferme des Quatre vents, à La Chapelle-Saint-Martin.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages