Le campus Les Champs du possible souffle sa troisième bougie

par Laure Sauvage, mis à jour à 12:40
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le campus Les Champs du possible souffle sa troisième bougie

Le Campus Les Champs du possible-Xavier Beulin a fêté son troisième anniversaire, le 28 novembre à Châteaudun autour de son invité, le président de Business France, Christophe Lecourtier.

L'amphithéâtre du lycée de Nermont de Châteaudun est plein à craquer ce 28 novembre. S'y bousculent des représentants de l'État, du monde agricole, de celui des entreprises, de la banque et du numérique agricole.

Tous sont venus pour deux choses : fêter comme il se doit les trois ans du Village by CA Les Champs du possible-Xavier Beulin et écouter le directeur général de Business France, Christophe Lecourtier, parler d'économie.

Cela fait en effet trois ans maintenant que le Crédit agricole Val-de-France et l'association du campus Les Champs du possible ont investi une partie des locaux du LEAP de Nermont pour y incuber de jeunes start-up qui développent des solutions numériques pour l'agriculture.

Quatorze d'entre elles sont actuellement dans ce nid et les responsables des six dernières arrivées ont pitché leur projet lors de cette soirée. « Ces start-up sont bourrées d'idées et nous allons les cocooner avec toute l'équipe qui m'entoure pour que leurs projets se réalisent », a déclaré le président du campus, Philippe Vigier, avant de laisser la parole à son invité, Christophe Lecourtier.

« Mon métier me permet d'être en contact avec la France qui gagne, a lancé le directeur de Business France. Et quand je dis la France qui gagne, c'est d'un combat dont il s'agit. Aujourd'hui personne ne se fait de cadeaux. Mais de ce combat naîtra la France de demain. Reste à savoir si sera une France ouverte ou une France des barbelés repliée sur elle-même... Cependant cette France n'a de sens que si elle s'incarne par des résultats concrets sur ses territoires. Ces territoires comptent beaucoup d'acteurs et l'on ne peut pas dire que partout ils soient aussi motivés qu'ici et le dynamisme est quelque chose qui paye », a-t-il relevé. 

Il a rappelé ensuite les quatre missions de Business France. La première est l'attractivité, faire venir les entrepreneurs ici : « et nous arriverons sur la première marche du podium en Europe d'ici la fin du quinquennat. Nous avons réformé, nous nous améliorons et nos concurrents vont plutôt moins bien. Il faut en profiter ».

La deuxième, l'exportation : « je parle de celle des PME et des ETI*. Nous sommes capables de répondre à la demande de l'étranger dans les domaine de l'aéronautique, de l'aménagement des villes, de l'alimentaire et de l'agriculture. De fait, aujourd'hui, l'humanité dans son ensemble souhaite manger plus sûr ».

La troisième mission : « faire rayonner ce que ces jeunes gens sont en train de faire avec la French tech. Nous avons changé, vis à vis du monde, l'image de la France à l'étranger. Il fallait montrer que dans la nouvelle économie nous pouvions jouer au premier rang », précisant aussi qu'autour de la French fab, son pendant industriel, depuis trois ans, on ouvrait plus d'usines que l'on en fermait et qu'en matière d'emplois industriels, le solde était désormais positif.

Enfin, la quatrième : « peut-être la plus belle, former une légion de jeunes qui va se frotter à la réalité de l'étranger pour en avoir le goût et ne pas en avoir peur. En vingt ans, ce sont cent mille jeunes qui ont été envoyés ainsi à l'étranger dans des entreprises par le biais du Volontariat international en entreprise ».

Et de conclure : « Au final, tout ce que nous essayons de faire est d'avoir un impact positif sur la société française pour qu'elle soit plus successfull ».

*Entreprises de taille intermédiaire

Hervé Colin

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages