Le comice agricole, « un mini-salon de l’agriculture local »

par Doriane Mantez, mis à jour à 14:07
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le comice agricole, « un mini-salon de l’agriculture local »

Du 15 au 17 juin, la commune de Candé-sur-Beuvron va accueillir le grand comice agricole d’Agglopolys. Stéphane Ledoux, maire et agriculteur dans cette commune depuis 1989 en grandes cultures, fait le point sur cette manifestation.

Que représente un comice agricole ?
Stéphane Ledoux : Pour être honnête avant d’organiser le comice, je n’avais jamais assisté à l’un d'eux. Quand on a donné notre candidature à la SDA il y a deux ans, je suis donc allé à ceux de 2016 (Lamotte-Beuvron et Droué) et ceux de 2017 (Mondoubleau et Billy). Et pour dire vrai, j’ai été impressionné par l’organisation et le monde que ça peut attirer ! C’est vrai qu’il faut de la place pour accueillir entre 15 000 et 20 000 visiteurs ! C’est comme un mini-salon de l’agriculture local, avec beaucoup d’animaux, des animations pour petits et grands, des jeux pour enfants, de nombreux stands de produits locaux, de la restauration, une soirée musicale… Mais avec une entrée gratuite.
Quel est l’intérêt d’organiser un comice agricole ?
Je suis ravi que le seul et unique comice de 2018 se déroule dans ma petite commune de 1 500 habitants. Les trois principaux acteurs (la Société départementale d’agriculture, le conseil départemental et la communauté d'agglomération de Blois) mettent tout en œuvre pour communiquer massivement auprès de tous les habitants des communes d’Agglopolys, soit près de 100 000 Loir-et-Chériens. Ça va donc mettre un gros coup de projecteur sur la ville, lui apporter beaucoup de notoriété, qui je l’espère, permettra aux gens de placer Candé au bon endroit sur la carte du Loir-et-Cher et non en Sologne, à côté de Lamotte-Beuvron.
Nous souhaitons aussi que cet événement soit l'occasion de resserrer les liens entre les habitants et de construire de nouvelles amitiés. Le comice est aussi une belle fête de village où chaque habitant s’implique à sa manière pour faire vivre ce bel événement.
Comment se prépare la grande fête ?
On est maintenant à moins d’un mois du jour J. À ce jour, nous avons une bonne centaine de bénévoles qui s’affairent à préparer au mieux ce grand week-end. Candé-sur-Beuvron est responsable de la partie festive, soit tout ce qui permet l'accueil du public. Nous avons bien anticipé et réparti par commission : décoration village avec Nathalie Chavigny comme représentante mairie ; montage et démontage des stands avec Bruno Auger ; animation du comice, jeux, musique avec Stéphanie Vasseur ; organisation et gestion parking avec Pierre Lecointre ; et restauration, buvette, vin d’honneur avec Serge Chollet.
Pour que la fête soit réussie et que la commune de Candé soit mise en valeur et perçue comme un village dynamique et attrayant, nous avons besoin plus que jamais de toutes les bonnes volontés pour nous aider à préparer cet événement.
Sans tout dévoiler, quelles seront les animations du week-end ?
Tout d'abord, au programme, le vendredi sera dédié aux enfants et aux écoles d'Agglopolys avec un comice « spécial scolaires ». Puis les samedi et dimanche, il y aura plus de 70 éleveurs avec leurs animaux, plus de 150 exposants agricoles et artisanaux et aussi une exposition de matériels agricoles, un battage à l'ancienne, un concours de labour... Et pour les amateurs de musique et de bonnes tables, le samedi soir prendra place un bal populaire (nous vous préciserons le nom du groupe prochainement, NDLR) et un repas sur réservation. Ce dîner sera préparé collectivement par les commerçants de la commune (dont les deux restaurants La Caillère et le Lion d'Or, la boulangerie Maison Boulay-Parisse, l'épicerie) et vous retrouverez la charcuterie Bobault au stand merguez et saucisses, ainsi que plein d'autres animations.

D.M.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages