Le Crédit agricole croit en l’avenir

par Laure Sauvage, mis à jour à 19:47
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le Crédit agricole croit en l’avenir

La réunion informative annuelle du Crédit agricole Val-de-France s’est déroulée le 2 avril dernier au Cap ciné de Blois. Le sociologue Gérald Bronner a animé une conférence devant les quelques trois cents invités sur le thème “Marché de l’information et croyances”.

La traditionnelle réunion d’information annuelle du Crédit agricole Val-de-France (CA) a eu lieu le en ce début de mois au Cap ciné de Blois.

Dans un environnement bancaire où la concurrence est de plus en plus vive et les annonces de réduction de voilure de banques pour alléger leurs charges de plus en plus fréquentes, les dirigeants de la caisse régionale ont affirmé la « solidité » du CA.

« Bien que soumis aux conditions de taux inégalées depuis ces cinq dernières années, le CA continue d’affirmer sa solidité », assure le président Dominique Lefebvre. « C’est son modèle de gouvernance tourné résolument vers l’utilité à ses clients et à leur territoire qui fait la différence et qui la fera toujours ».

Laurence Lebrun-Renoult, directrice générale a rappelé que « l’ADN de la banque » est de faire prendre les décisions à l’échelle locale par des clients sociétaires élus.

Ainsi les caisses régionales de CA continuent de conquérir de nouveaux clients, et ce plus que toutes les autres banques traditionnelles ou en ligne, avec 1,3 millions de clients séduits en 2018. « La réussite du CA repose sur la puissance du groupe et de ses nombreuses filiales, tout en laissant aux caisses régionales des marges de manœuvre pour ne pas faire partout pareil », précise le président.

Véritable créateur de valeur ajoutée, cette PME bancaire compte 1200 collaborateurs qui contribuent à l’emploi de 3 700 personnes sur les départements du Loir-et-Cher et de l’Eure-et-Loir.

Le binôme a ensuite détaillé deux offres qui s’adressent aux jeunes  : la carte « Eko » pour alléger leur budget et l’offre « Jeunes voyageurs » pour leur permettre de se déplacer plus facilement à l’étranger. « Les jeunes ont des besoins spécifiques, à la fois humain et digitaux, tant au niveau local que national », déclare Laurence Lebrun-Renoult. « Ils attendent à la fois une proximité relationnelle dans le conseil et la fluidité du digital ».

En ce sens, un premier appel à projets en leur faveur a été lancé en début d’année via la Fondation CA.

Créée en 2018 cette fondation ambitionne « d’œuvrer pour réduire les fractures sociales, l’isolement des personnes âgées, et favoriser l’insertion des jeunes ».

Parmi les dizaines de structures candidates, sept sont soutenues, dont une loir-et-chérienne  : l’association Vendômois handicap, au travers du Service d'éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad), qui a présenté un dispositif d’emploi accompagné au service des jeunes.

Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages