Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Le Crédit agricole Val-de-France s’adapte aux mutations technologiques

par Estelle Bescond, mis à jour à 11:41
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le Crédit agricole Val-de-France s’adapte aux mutations technologiques

Le 5 avril, grâce à l’intervention de l’économiste Daniel Cohen, le Crédit agricole Val-de-France a réfléchi à la relation entre croissance économique et révolution numérique.

La révolution numérique est au cœur des préoccupations actuelles puisqu’elle bouleverse en profondeur notre économie : en 2020, près de 50 % des paiements se feront sur le téléphone mobile, aujourd’hui 86 % des 18-24 ans ont un smartphone… Lors de sa traditionnelle soirée d’information, le 5 avril à Blois, le Crédit agricole Val-de-France s’est emparé de cette question : « croissance économique et révolution numérique : amies ou ennemies ? »

« Il s’agit pour nous de voir la façon dont cette transformation numérique touche l’entreprise et ainsi réfléchir à l’accompagnement de nos clients », explique Laurence Lebrun-Renoult, directrice générale du Crédit agricole Val-de-France.

Dans tous les cas, la banque agricole souhaite préserver la proximité avec ses clients : 97 nouveaux collaborateurs en 2015, soit au total 1 260 collaborateurs dont 70 % en contact avec la clientèle.

« Plus que les fonds propres, le vrai trésor d’une entreprise, c’est sa ressource humaine. Nous pensons que le digital est un outil. Notre pari est de permettre à nos clients de changer de canal à tout moment tout en gardant le conseiller », souligne le président Dominique Lefèbvre.

En deuxième partie de soirée, l’économiste Daniel Cohen a présenté son analyse sur cette relation entre croissance économique et révolution numérique. « Cette question divise les économistes. D’un côté, il y a les croyants qui avancent que les nouvelles technologies vont accroître la croissance et de l’autre, les non croyants pour qui la croissance économique n’évolue plus. »

Les arguments des premiers se basent sur la loi de Moore (la croissance augmente régulièrement) et sur les potentialités exponentielles des nouvelles technologies : « En 2050, on pourrait avoir, dans une clef USB, toutes les informations contenues dans un cerveau humain. » Pour certains économistes, le XXIe siècle serait celui du transhumanisme, soit la fusion biologique et numérique : « Le ministère de la Défense américain est l’un des plus grands investisseurs dans ce domaine. »

Or, pour les économistes « non-croyants », c’est un fait : la croissance n’est plus là (0,4 % par an en moyenne en France et 0,8 % par an au Japon) et l’innovation, au lieu d’aider l’humain, vient le remplacer. « Lors de la révolution du XXe siècle, le progrès technique rendait le travail humain plus productif. C’est l’image de Charlie Chaplin dans “Les temps modernes”. Aujourd’hui, avec cette nouvelle révolution, on estime que 50 % des emplois sont menacés d’être numérisés. »

Pour faire face à cette situation, l’humain doit faire preuve de créativité, selon Daniel Cohen : « Nous sommes dans un moment presque inédit de l’Histoire humaine. Le progrès technique avance sans nous alors qu’il devrait nous servir. L’enjeu est de faire valoir son capital humain. » 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages